REFLEXION

ECŒURE PAR L’ETAT DES IMMEUBLES ET LES DECHARGES EN PLEIN CENTRE DE MOSTAGANEM : Claude Martinez, un résident français parle de pollution

A l’instar des centaines de voix mostaganémoises qui ne cessent chaque jour de pointer du doigt la commune de Mostaganem et ses dirigeants pour débarrasser la perle de la méditerranée de ses ordures, il a fallu qu’un résident français, qui vit depuis près de 20 ans à Mostaganem, écœuré par cette situation, sort de son silence pour témoigner de sa contribution au nettoyage de la ville. ‘’ A Mostaganem je me sens chez moi et en France, je n’ai jamais été chez moi, c’est pourquoi je veux faire quelque chose pour cette ville’’, nous a répondu Claude Martinez, lors d’une petite rencontre autour d’un café à la cafétéria ‘’les Palmiers’’.



Beaucoup d’habitants de la ville de Mostaganem regrettent sa propreté d’antan, parmi eux un résident français qui se souvient bien comment était Mostaganem avant ; Une ville propre dans ses rues et ses immeubles. En effet, le dénommé Claude Martinez, un enfant de la ville, a regretté, lors d’une rencontre avec la presse, l’état de dégradation dans lequel s’est retrouvée Mostaganem. M. Martinez ne veut pas rester les bras croisés et assister désarmé à la ‘’putréfaction’’ de la ville. Il a décidé de commencer par l’immeuble où il vit ; bâtiment ‘’Voltaire’’.  M. Martinez a entamé une opération de nettoiement et de réhabilitation de cet immeuble avec l’aide d’un entrepreneur mostaganémois activant dans le secteur des transports. Le résident français se propose pour créer et gérer des syndics de copropriété à Mostaganem.   Il est à signaler que   le syndic de copropriété est une personne physique ou morale chargée de la représentation du syndicat de copropriété et de l'administration des parties communes d'une copropriété. Le syndicat de copropriété est l'ensemble des copropriétaires d'un immeuble. Le syndic de copropriété est donc responsable de la bonne gestion de l'immeuble - avec l'assistance et le contrôle du conseil syndical, constitué par un groupe de copropriétaires élu pour cette tâche (en général trois au minimum), qui élit lui-même un(e) président(e) et se réunit périodiquement. Les réunions se nomment généralement réunions du conseil syndical et les réunions des copropriétaires sont nommées assemblées générales (AG) : l'AG ordinaire annuelle obligatoire, et d'autres éventuellement ponctuelles, dites AG extraordinaires. Le syndic de copropriété est élu pour une durée déterminée, plafonnée à trois ans, renouvelable indéfiniment, par l'assemblée générale des copropriétaires, soit parmi les titulaires de la carte professionnelle de "gestion immobilière" (syndic de copropriété professionnel), soit parmi les copropriétaires (syndic de copropriété non professionnel). L'assemblée générale des copropriétaires doit approuver un contrat de mandat notifié dans la convocation de l'assemblée générale. En France, l'Association des responsables de copropriétés (ARC) estime le pourcentage de syndics de copropriété professionnels à environ 85 % (2005). Ainsi, M. Martinez veut ressusciter la solidarité entre colocataires et copropriétaires pour préserver la propreté des immeubles de la ville ; une opération qui sera la première étape d’un grand plan de réhabilitation de la ville. M. Martinez qui nous a exposé son projet souhaite l’assistance des autorités locales à leur tête le wali de Mostaganem pour mettre en œuvre le projet qui lui tient à cœur.

Said
Mardi 13 Octobre 2015 - 17:14
Lu 1984 fois
A LA UNE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 03-12-2016.pdf
2.91 Mo - 03/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+