REFLEXION

ECHOS DES LECTEURS : Accaparation d’une habitation précaire



J’ai le regret de solliciter votre intervention pour mettre un terme au squat de mon habitation précaire par des anciens voisins avec la complicité d’un responsable  du service de l’urbanisme de la commune de Mostaganem. En effet, quelques jours après mon relogement, des voisins, couverts par ce dernier, qui a perçu 20 millions de cts, ont réhabilité mon habitation précaire et lui ont installé de nouvelles portes après extension des lieux, soutenus et protégés par la même personne. A cet effet, je demande l’ouverture d’une enquête approfondie sur ce cas. Je vous informe Monsieur que je suis l’unique propriétaire de l’habitation et que les squatteurs ont bénéficié de logements dans le cadre du RHP dans les cités d’Es-Salam et Kharrouba. Signée Mme Bedani Aicha,
Enseignante, rue 44 N° 685 Tigditt  – Mostaganem
N.B : La dame a cité le nom du corrompu, mais pour  l’éthique professionnelle, nous n’avons pas publié son nom, le journal peut révéler  son nom aux services compétents en cas  d’utilité d’enquête.

 

Réflexion
Dimanche 20 Septembre 2015 - 17:45
Lu 240 fois
A LA UNE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 01-12-2016.pdf
3.59 Mo - 30/11/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+