REFLEXION

Du lait en sachet vendu en pleine rue

Aberrant en ces temps de canicule, du lait en sachet vendu en pleine rue et précisément devant l’entrée du marché couvert au centre-ville. Chaque matin des jeunes viennent prendre place en cet endroit en étalant des dizaines de caisses de lait en sachet qui par la suite les déversent en vrac, dans l’attente de l’arrivée des clients.



Le sachet de lait est vendu à 30 DA à savoir plus durant les pénuries. Il est 8h30 et déjà le thermomètre affiche 23°, alors que la   marchandise est transportée dans un camion non frigorifique, alors que normalement cette mission doit être confiée à des distributeurs ayant la chaine de froid. Cependant, ce créneau ne semble guère intéresser les investisseurs étant donné que le produit est conventionné par l’Etat et que par conséquent, la marge bénéficiaire est insignifiante. Toutefois à ce sujet force est de reconnaitre que malgré les différentes mises au point sur le prix officiel du lait en sachet, fixé à 25 DA, rares sont les commerçants qui  respectent cette disposition et surtout en ce mois de piété. Aussi, rappelons que même des producteurs ne jouent pas franc jeu en trichant sur les dosages (90  g de poudre au lieu de 112 gr). A noter aussi que certains commerçants continuent  d’exposer les sachets de lait devant les locaux commerciaux, sous les rayons de soleil, et c’est le consommateur, soit par sa santé, soit par la perte de consistance du lait qui, une fois sur le feu, devient inconsommable. Par ailleurs, la qualité du lait en sachet doit  répondre à des normes réglementaires qui ne semblent pas être respectées par certains producteurs qui sont d’ailleurs nombreux. Ces normes devraient répondre à l’acidité à la masse volumique et à la teneur en  matière grasse qui concerne aussi le lait cru de vache. Ces dispositions fixées par décret doivent être scrupuleusement respectées sinon le consommateur à défaut d’ébullition du lait cru, expose sa santé à un réel danger.

T.B.Aek
Samedi 11 Août 2012 - 00:39
Lu 302 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager


1.Posté par freeman le 11/08/2012 02:46
tout et a refaire dans ce bled,du haut en bas de long en large,vivement la revolution inchallah de tout coeur.

le probleme c'est pas de vendre du lait en sachet sur le trotoire en plein soleil,c'est le consommateur lambda qui es trop con pour l'acheter,bref c'est fatiguant tous ca,un bourico ont peux pas en faire un cheval de course.

2.Posté par hammadi le 12/08/2012 10:19
de toute façon la chaîne de froid n'a jamais été respectée même dans les magasins bourrés de marchandises ne respectent pas cela mais alors le pire c'est la viande surgelée pour rien au monde je n'achèterai cette viande même si je ne dois pas en manger ..... car si coupure d'électricité a eu lieu pensez-vous que le marchand jetterai la viande???? Et les yaourts vendus dehors en plein soleil mais je n'en veux pas les marchands c'est le citoyen, dans l'ignorance, qui achète et les encourage ainsi à continuer .........

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 04-12-2016.pdf
2.87 Mo - 04/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+