REFLEXION

Drôle de sentence



Drôle de sentence
Un juge de la Cour suprême du new hampshire (USA) a condamné un adolescent à la réclusion à vie sans liberté conditionnelle après avoir été reconnu coupable du meurtre brutal d'une infirmière d'une petite ville et la mutilation de sa fille de 11 ans. Après les délibérations qui ont duré moins de deux heures, le juge Gillian Abramson a prononcé la sentence suivante : « Je pourrais continuer pendant des jours et des jours et des jours sur la profondeur de votre dépravation, il suffit de dire que vous appartiendrez à une cage pour le reste de votre vie inutile »

. .
Jeudi 11 Novembre 2010 - 00:01
Lu 374 fois
NON-DITS
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 07-12-2016.pdf
3.31 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+