REFLEXION

Droits de l’homme, avez-vous dit ?



Droits de l’homme, avez-vous dit ?
Nous sommes en France. Je vous lis.
<< Pas un jour ne passe sans que nous n’entendions de la part de certains ministres ou élus, les mots « égalité des chances », « justice pour tous », « intégration », etc. Mais qu’en est-il réellement ?
Réellement c’est tout le contraire qui se passe ! Puisqu’il existe non seulement, non pas deux «justices», mais au moins trois ! Celle pour les blancs, celle pour les arabes et les noirs et celle pour les musulmans… En effet, il faut savoir que lorsqu’il s’agit de condamner un arabe ou un noir, il faut compter environ de 20 à 40 pour cent en plus de la peine qui sera infligée à un blanc et lorsqu’il s’agit de condamner un musulman, ou selon la terminologie en vigueur, un islamiste, là c’est la totale, il faut compter environ soixante à soixante dix pour cent en plus de la peine pour laquelle sera condamné un « extrémiste » blanc ! >>
Voilà, c’est comme au souk. Ce sont des chiffres qui disent beaucoup. Des rapports, des pourcentages. Certains sont traités comme des criminels à vis. Aucune réintégration en vue. Ils viennent de fêter le 60ème anniversaire de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme. Les nôtres et descendants des nôtres qui n’ont désormais, plus rien des nôtres paient et se plaignent. Ils ont choisi un pays qui n’est pas le leur. Il y a treize siècles, leurs ancêtres ont essayé de faire intégrer les français, mais ont été refoulés manu militari à coups de « Martel ». Bon sang que le monde est figé. Rien n’a changé depuis que l’Aquitaine a été abandonnée aux Aquitains.
Je crois qu’ils ont bien compris et réfléchissent. Je poursuis : << Alors, inutile d’insister on a très bien compris qu’il n’existe et qu’il n’existera pas de justice pour les arabes, les noirs et moins encore pour les musulmans ! Que ces noirs, ces arabes, n’ont aucun avenir si ce n’est celui de se faire tabasser dans un commissariat ou de finir une balle dans le dos ! >> Mais nous, nous savions tout ça. Nous n’apprenons rien de nouveau, mais ça fait froid au dos. « Racaille tu es et racaille tu le resteras. » Dixit Sarkozy.

Belkacem BELHAMIDECHE
Lundi 26 Janvier 2009 - 18:00
Lu 576 fois
A LA UNE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 05-12-2016.pdf
3.51 Mo - 05/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+