REFLEXION

Droit de réponse.



En guise de droit de réponse, nous reproduisons le contenu intégral de la lettre du Président de l’APC de Achaâcha, relatif à l’article paru dans notre édition du 11.02.2009 sous le titre « Prénommé Mohamed, transcrit à l’état civil Mohamed » sans y apporter aucun changement.
La rédaction.

Sujet : A/S Affaire de Mohammed

En réponse au contenu du texte paru au journal de Réflexion du Mercredi 11/02/2009 et concernant plus particulièrement l’affaire de Mohammed transcrit à l’état civil Fatima, j’ai le regret de vous informer que les renseignements insérés au journal n’a aucun but, il s’agit d’une diffamation envers les agents de guichets. Avant tous, l’intéressé s’est présenté à mes services pour avoir un extrait d’acte de naissance lui concernant, l’agent de bureau lui annonça que l’acte sollicité porte un grattage mais n’est pas approuvé à l’époque par l’officier d’état –civil. Par ces motifs, je me suis été déplacé à Mostaganem pour renseigner le second registre d’état –civil déposé au niveau de la cour, après vérification faite, il demeure entendu que le jeune est prénommé Mohammed et non Fatma.
A titre d’information je vous informe que le jeune n’a jamais été retourné et sa situation n’est plus restée pendante.
Le Président de l’A.P.C de Achaacha.
http://www.reflexiondz.net/Commune-d-Achaacha-Prenomme-Mohamed,-transcrit-a-l-etat-civil-Fatima_a154.html ://



La rédaction.
Dimanche 22 Février 2009 - 00:17
Lu 961 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+