REFLEXION

Dossier du projet de la salle de soins non finalise :Le wali de Mascara fustige le maire d’El Bordj

Poursuivant sa visite à travers la daïra d’El Bordj, le wali de Mascara devait poser la première pierre pour la construction d’une salle de soins, sur place, il constate que le P/APC n’a pas fait son travail convenablement, puisqu’il n’avait pas finalisé le dossier de ce projet.



Dossier du projet de la salle de soins non finalise :Le wali de Mascara fustige le maire d’El Bordj
En effet, le wali n’a pas hésité à lui lancer « vous n’avez pas honte, vous amenez un wali pour déposer la pierre d’un projet dont le dossier n’est pas finalisé, c’est honteux pour un responsable, le chef de la daïra se sauve alors que vous, vous ignorer votre mission. La pierre est posée à l’honneur de ces citoyens ici présent, mais je vous donne 24 heures pour régulariser ce dossier, sinon, il sera annulé. Ce projet sera réalisé pour une enveloppe budgétaire de 174 millions de cts. Non loin de là et plus précisément à douar Ouled Boucetta, le wali  a inauguré un lycée, et instruit aux élus que cette infrastructure doit être entretenue comme il le faut, en cas de dégradation quelconque, vous payer cher vos carences. Le cout de cet établissement est estimé à plus de 6 milliards de cts. Le chef-lieu de la commune de Menaouer a bénéficie d’un projet de 20 logements locatifs pour un montant de 41.292.013,48 DA, tandis que le chef-lieu d’El Bordj bénéficie d’une salle de soin et deux logements pour les médecins pour un montant de 9.022.292.00 DA et la construction d’une unité  secondaire pour la protection civile et deux logements pour un cout de 58.382.824,50 DA et l’inauguration du siège des services techniques des Forêts. Durant sa visite sur le terrain, le Wali n’a pas été tendre à l’égard des élus défaillant et des responsables ayant failli à leur mission, le chef de l’exécutif a donné des délais pour la régularisation des dossiers qui accusent un retard avant de prendre les sanctions qu’il jugera nécessaires.   Des salles de soins fermées Par ailleurs, un député a fait part au wali sur le nombre de salles de soins qui se trouvent fermées devant les citoyens, certaines sont même cadenassées et leur personnel absent. Le wali a ordonné une enquête sur ces salles et a exigé du député le recensement de ces salles. Cette remarque n’a pas été du gout de M. le Directeur de la santé, en s’adressant avec un mécontentement au député, mais ce dernier lui a fait savoir que c’est son devoir d’élu.                                 

B.Boufaden
Samedi 8 Septembre 2012 - 23:00
Lu 425 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 06-012-2016.pdf
3.51 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+