REFLEXION

Deux morts dans deux différents effondrements à Oran

Selon des sources hospitalières, relevant de l’établissement hospitalo-universitaire (EHU) 1er novembre de l’USTO, deux personnes sont mortes, dans la soirée d’avant-hier, dans deux effondrements qui ont eu lieu au niveau des vieux quartiers de Sidi El Houari et celui de Boulanger.



Deux morts dans deux différents effondrements à Oran
En effet, et selon notre même interlocuteur, les deux victimes ont été, en premier lieu, grièvement atteintes suite à l’effondrement des deux immeubles où elles résidaient. Il s’agit d’un homme de 53 ans, répondant aux initiales de B.R., et d’une vieille femme de 78 ans, la dénommée R.S., qui ont été touchés dans différentes parties de leurs corps. Evacués par leurs voisins vers les urgences médico-chirurgicales du centre hospitalo-universitaire d’Oran, les deux victimes ont été directement admises au bloc opératoire, pour des interventions chirurgicales urgentes. Mais malheureusement pour elles, les deux personnes ont succombé à leurs blessures, tard dans la soirée de lundi. Les deux dépouilles ont été déposées au niveau de la morgue de l’EHU, et des enquêtes ont été ouvertes par les services de l’ordre. Il est à signaler que notre rédaction a eu beaucoup de mal pour avoir cette information, dont les responsables de la wilaya d’Oran voulaient, à tout prix, la faire passer inaperçu, afin d’éviter de faire exploser la colère des occupants du vieux bâti dans les autres secteurs urbains, mais notre source, et malgré le danger qu’elle a couru, a eu l’amabilité de nous la communiquer, tout en insistant sur le fait qu’elle reste anonyme. Par ailleurs, et durant la soirée de dimanche et toute la journée de lundi dernier, les éléments de la protection civile ont du intervenir plus de 87 fois, suite aux dernières précipitations de pluie qui se sont abattues sur la wilaya d’Oran. A l’heure où nous mettons sous presse, nous apprenons par les officiers de la protection civile que deux dispositifs de sécurité sont toujours en exercice au niveau des communes d’El Braya et de Sidi Chahmi, qui ont été les plus touchées dans ces deux journées. En effet, les sapeurs pompiers ont du déplorer les grands moyens, dont des zodiaques, des camions citerne et des pompes pour absorber les eaux pluviales stagnées sur les routes et chemins de ces deux communes, ce qui a totalement bloqué la circulation routière et piétonnière dans les lieux suscités. Plus de 60 personnes ont été secourues par les pompiers en usant des zodiaques, pour les faire passer d’un endroit à un autre, dont 40 élèves qui se sont retrouvés coincés dans leurs établissements scolaires. A cet effet, les directeurs des établissements scolaires au niveau de ces deux communes ont demandé aux parents d’élèves de ne pas laisser leurs enfants joindre leurs classes jusqu’à ce que la pluie cesse de tomber, et jusqu’à ce que les autorités locales trouvent une solution définitive à ce problème.

Des infiltrations, des effondrements, stagnation des eaux pluviales…
En outre, et en ce qui concerne le bilan d’intervention établi par les services de la protection civile, plus de 87 interventions ont été enregistrées durant toute la période qui a enregistré de fortes précipitations de pluie sur la wilaya d’Oran. La majorité de ces interventions étaient dues aux infiltrations d’eau dans les différentes communes de la capitale de l’Ouest, dont Messerghine, El Braya, Sidi Chahmi, Mers El Kebir et Oran, sans oublier les légers dégâts causés par cette pluie dans les autres régions de la wilaya, dans des effondrements et chutes de mur. Un mouvement de protestation a été, aussi, signalé au niveau de la région d’Aïn El Beïda, après les inondations d’un fleuve près du cimetière. Mais selon notre source de la protection civile, aucune victime n’a été signalée. Sur le même registre, des cellules de crise ont été installées dans les 26 communes et 09 daïras de la wilaya d’Oran, afin de mettre un rapport bien détaillé sur les dégâts enregistrés durant ces deux journées de dimanche et lundi. L’état d’alerte n’a pas encore été levé.

A.Yzidi
Mercredi 30 Novembre 2011 - 11:17
Lu 528 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 07-12-2016.pdf
3.31 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+