REFLEXION

Deux fonctionnaires indélicats sous les verrous à Oran



Deux fonctionnaires indélicats sous les verrous à Oran
L’opération coup de poing lancée  par les services de l’OPGI d’Oran, contre les mauvais payeurs de loyer en particulier,  les administrations et les commerçants, a bien porté ses fruits, la semaine dernière. En effet, selon une source bien informée, des agents de l’OPGI, diligentés au niveau de la Société Sonitex, implantée au niveau de l’avenue Sidi Chami, ont été surpris de constater que cette entreprise a disparu, et que l’assiette faisait l’objet d’une construction par un privé. Suite à cela, la direction de l’OPGI est allée déposer une plainte au niveau de la 4ème Sûreté urbaine. Une fois informés, les policiers de la dite Sûreté ont lancé une enquête qui s’est soldée par la découverte d’un important trafic de documents administratifs. C’est avec la complicité d’un agent de sécurité de la commune d’Oran, que deux responsables du service technique du secteur urbain Ibn Sina, ont établi de faux documents qui ont permis à un particulier de s’accaparer d’un terrain illégalement et de lancer une construction. Cette dernière a été lancée, en premier lieu avec une autorisation de voirie, puis un permis de construction qui a été délivré, alors que le dossier le concernant ne remplissait pas les conditions exigées par la loi. Ce dossier a été déposé par l’agent de sécurité qui servait comme intermédiaire. Après 48 heures d’enquête et d’expertise, les policiers de la 4ème Sûreté avaient sous les yeux, les preuves tangibles, pour présenter les mis en cause devant le procureur de la République qui a ordonné la mise sous mandat de dépôt des deux responsables communaux et sous contrôle judicaire, le constructeur illégal. L’agent de sécurité qui est en fuite, fait l’objet d’un mandat d’arrêt.

Medjadji H
Mardi 6 Décembre 2011 - 10:13
Lu 1829 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+