REFLEXION

Deux bandes rivales sèment la terreur à la cité des plateaux à Arzew



Deux bandes rivales sèment la terreur à la cité des plateaux à Arzew
La ville  phare d’Arzew fait, ces derniers temps, face à une recrudescence de la délinquance  de deux  bandes rivales qui sèment la terreur dans cette ville  pétrochimique devant le vide sécuritaire et l’absence d’une  sureté urbaine pour assurer la protection des citoyens de ces voyous récidivistes qui imposent leur loi dans ce  quartier des 3500 logements.
Au niveau du service des urgences de l’hôpital, on a enregistré les 20 premiers jours de ce mois de Ramadhan, plus d’une centaine de cas de personnes victimes de coups et blessures, suite à des agressions ou des bagarres rangées. Soit six victimes par jour, sans compter celles qui ont étés blessées et traitées dans d’autres établissements de santé. Connue pour le grand flux de personnes qui y affluent en ce mois de Ramadhan, la cité de l’Emir Abdelkader ex les plateaux  est, désormais, sous l’emprise des délinquants. C’est en fin d’après-midi que la ville se retrouve face à ses « démons ». Certains se transforment en gardiens de parking, d’autres se confondent dans la grande foule pour détrousser les personnes vulnérables. Le phénomène a atteint de telles proportions qu’il a fait réagir l’imam de la mosquée.  Ce dernier a consacré le prêche de vendredi dernier à dénoncer la délinquance et reprocher aux fidèles leur passivité face aux agressions qui sont commises parfois à quelques mètres seulement de la mosquée. En fait, cette impassibilité généralisée encourage les délinquants. Hadjer, une employée de bureau, peut s’estimer heureuse. Son agresseur s’est contenté de lui arracher son sac, alors qu’elle faisait la queue dans une station de taxi. « Il m’a volé les 4 000 DA que j’ai empruntés à ma sœur pour pouvoir faire faire face au Ramadhan », dit-elle.

Medjadji H
Lundi 20 Août 2012 - 21:44
Lu 468 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+