REFLEXION

Deux attributions de projets douteuses et près d’un milliard et demi en jeu à Tissemsilt

L’APC ECLABOUSSEE PAR UN NOUVEAU SCANDALE

En l’absence d’un vrai contrôle des parties compétentes de la wilaya de Tissemsilt, la passation de marchés publics en complaisance et en contradiction avec le code des marchés s’est banalisée et tend à s’officialiser.



Deux attributions de projets douteuses et près d’un milliard et demi en jeu à Tissemsilt
En effet, ces pratiques ont pris de l’ampleur et le dernier exemple ne date que de moins de quarante huit heures, une source bien informée sur ce qui se passe à l’intérieur de l’hôtel de ville nous a informé que l’APC de Tissemsilt vient d’être secouée par un nouveau scandale, elle vient en effet d’attribuer un projet évalué à plus de trois cent millions de centimes pour la fourniture d’articles scolaires à un commerçant connu à la place de Tissemsilt et un marché pour la fourniture d’articles de sport évalué à près d’un milliard de centimes à la même personne et ce en contradiction avec la réglementation qui gère ces attributions. La même source précise que pour  la consultation concernant la fourniture d’articles scolaires, aucune consultation n’a été envoyée aux (22) communes de la wilaya et le registre du départ de la municipalité en fait foi quant à la fourniture d’articles de sport, aucun avis d’appel d’offre n’a été lancé, pire encore ajoute notre source, les membres de la commission d’ouverture des plis n’ont été convoqués que le (30 du mois de juillet (jour de l’ouverture) alors que les convocations étaient datées du 26 du même mois et pour finir précise notre source, au jour des faits, les plis ont été ramassés par un délégué communal et ouverts à hui-clos au bureau du premier responsable de la commune qui pour rappel n’est pas membre de cette commission  durant cette opération.  Le président et les membres de la dite commission attendaient l’ouverture de la réunion pour les informer par la suite que les deux « projets » ont été attribués à cette personne pour les inviter ensuite à attendre l’établissement du PV pour délibération, une situation qui n’a pas laissé certains sans réaction pour dénoncer et laver leurs mains de telles pratiques, une bien triste façon de gérer l’argent des contribuables et une si « audacieuse » manière par laquelle certaines personnes tentent de faire du « business »  sachant qu’il ne leur reste que peu de temps à l’APC et à ce niveau, il est peut être judicieux que les responsables de la wilaya notamment l’inspection générale ouvre une enquête pour situer les responsabilités et mettre à nu ces pratiques nuisibles à la crédibilité de l’administration et à la sauvegarde des biens publics…….                           

A.Ould El Hadri
Mardi 31 Juillet 2012 - 23:55
Lu 291 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+