REFLEXION

Détournement de plus de 10 milliards à l'administration pénitentiaire d'Oran. Le responsable des œuvres sociales devant la justice.



Détournement de plus de 10 milliards à l'administration pénitentiaire d'Oran. Le responsable des œuvres sociales devant la justice.
On apprend qu’une instruction judiciaire a été ouverte auprès de la première chambre auprès du tribunal de Seddikia, pour détournement de fonds publics d’un montant de plus de 10 milliards de centimes au préjudice des œuvres sociales de l’administration pénitentiaire d’Oran, dont le principal accusé n’est autre que KH.Bachir, responsable du service en question.

Le mis en cause est poursuivi croit-on savoir, outre la dilapidation des deniers publics, mais aussi pour faux en écritures comptable et l’usage du faux. Par ailleurs et selon toujours la même source, dans le cadre des inspections de routines effectuée par l’administration pénitentiaire, il a été découvert que plusieurs retraits de fonds ont été effectués illégalement du compte de l’administration en question. Selon les premiers éléments d’information, l’instruction aurait révélé, après la désignation d’un expert judiciaire par le tribunal à l’effet de décortiquer les écritures comptables de l’administration, l’existence de plusieurs opérations de retraits de montants plus ou moins importants, sans justification, impliquant d’une manière irréfutable le principal accusé, en détention depuis un certain temps et ce plus des 10 milliards de centimes retirés du compte de l’administration pénitentiaire depuis 2006. Selon le rapport de l’expert, ce montant a disparu du compte au fil des années sous forme de crédits et autres allocations sociales, au profit des travailleurs et fonctionnaires, mais qui n’ont pas été restitués à ce jour. Répondant à toutes ces accusations, KH.Bachir déclara lors de son interrogatoire devant le juge d’instruction : « Je reconnais s’être servi des fonds publics des œuvres sociales et ce à plusieurs reprises, car j’ai traversé des situations pénibles et des difficultés financières énormes, notamment lors de l’effondrement de ma maison à Gdyel suite à une explosion », il enchaîna : « Je prenais ces sommes avec l’intention des les restituer, car j’en avais grandement besoin, toutefois, ces derniers temps la situation a empirée et je n’ai pu rembourser la totalité de l’argent que j’avais pris ». L’affaire est toujours au stade de l’instruction, et selon notre source, d’autres rebondissements verront le jour dans les semaines à venir à l’effet d’apporter tous les éclaircissements sur les tenants et les aboutissants de cette affaire, qui d’ailleurs et selon toute vraisemblance, selon notre source et à la lumière de l’analyse faite, et de la synthèse du rapport d’expertise, l’on s’attend à d’autres rebondissements dans l’affaire, le juge d’instruction serait sur le point de convoquer plusieurs fonctionnaires et travailleurs de l’administration pénitentiaire, dont les noms ont été cités durant l’enquête, croit-on savoir.

Yahia. Z
Jeudi 23 Juillet 2009 - 08:00
Lu 661 fois
A LA UNE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+