REFLEXION

Désignation d’un élu de l’APC pour représenter les chômeurs à Bethioua

Le chef de la daïra de Bethioua M. Mohammedi Farid, a salué, ce dimanche 24 mars au siège du chef lieu de la daïra , le civisme des chômeurs protestataires de la région de Bethioua et a reconnu leur droit à réclamer pacifiquement du travail. « Je suis content du sit-in des jeunes devant le siège de la daïra de Bethioua, car il est tout à fait légitime de réclamer son droit au travail.



Désignation d’un élu de l’APC pour représenter les chômeurs à Bethioua
Oui, il est du droit de ces jeunes de demander du travail », a déclaré M. Mohammedi Farid lors d’une rencontre  organisée  à cet effet à la salle de réunion du siège de la daira en présence des journalistes et  de l’ensemble des  élus de la commune de Bethioua ,  du  directeur de l’emploi de la wilaya  d’Oran  M.Merouane ,du  chef d’agence de l’ANEM de la  daira de Bethioua, du chef de la sureté de daira ,le  chef de la brigade de la gendarmerie et ce  encadrés  par un  dispositif sécuritaire à la hauteur de leurs  taches. Le chef de la daira a également salué la manière choisie par ces jeunes protestataires pour présenter leurs revendications. « Une manière loin de toute sorte de violence », a-t-il insisté. « Ces protestataires ont appelé à l’unité du pays et à l’instauration de la paix et de la stabilité de la société algérienne. Ils n’ont pas appelé à la violence », a-t-il noté. M Mohammedi  a appelé, dans la foulée, la jeunesse algérienne à garder confiance en son pays, affirmant que l’Etat algérien ne ménagera aucun effort pour être à la hauteur de cette confiance. « Gardez confiance en votre pays », a-t-il dit, ajoutant que l’Etat a confiance en son peuple et en sa jeunesse et que le moment était venu pour que les Algériens se réconcilient entre eux. Les  revendications de ces jeunes chômeurs reposent sur les  dépassements et passe droit  en matière de recrutement à des  postes  techniques du fait que plus de 90% de ces jeunes chômeurs sont  expérimentés dans les domaines de la maintenance industrielle et diplômes  si l’on prend acte des revendication du jeune Nadir qui n’a pas  manqué de soulever le problème du favoritisme qui règne au niveau d e l’ensemble des complexes du GNL 3  et surtout celui de l’usine AoA de Mers El Hadjadj qui est tout le temps perturbé  et paralysé par les mouvements de protestation qui à  ce sujet le chef de daira a été catégorique et  intransigeant  en  affirmant qu’il va signaler  ces dépassements à monsieur le wali d’Oran pour l’ouverture d’une enquête ,tout en leur déclarant qu’il va  transmettre toutes leurs revendications au wali d’Oran pour  régler cet épineux problème de l’emploi. Après un long débat constructif  en matière de communication, les chômeurs ont finis par accepter le choix de l’élu  Amar Chaa fils natif de Bethioua ,1er vice président de l  ‘APC  ,fut désigné par l’ensemble des présents pour leur  représenter au niveau  des complexes et unités  implantaient dans la  zone industrielle de Bethioua du fait que ce dernier va être mandaté par le chef de la daira afin de coordonner les  différentes actions des offres de l’emploi au niveau de ces unités de production pétrochimiques relevant de Aval  Sonatrach du  fait  que ces  jeunes sont sortis dans les rues de Bethioua pour réclamer de l’emploi et dénoncer la politique de recrutement des entreprises algériennes et des multinationales.

Medjadji H
Mardi 26 Mars 2013 - 09:56
Lu 400 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 04-12-2016.pdf
2.87 Mo - 04/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+