REFLEXION

Des travailleurs communaux sans avenir à Oran

APRES PLUSIEURS ANNEES AU SERVICE DE LA VILLE

L’affaire des travailleurs de la commune n’a toujours pas été résolue, malgré les instructions données par le wali de prendre en charge les dossiers de ces communaux et ce après plusieurs mois.



Des travailleurs communaux sans avenir à Oran
En effet, on apprend de sources syndicales que des travailleurs de la commune ont saisi l’inspection de la fonction publique, afin d’exposer leurs cas et trouver les solutions à même de leur rendre leurs droits. Selon nos sources, l’inspection a décidé de dresser un procès verbal, concernant cette situation et a recommandé aux communaux de reprendre contact avec les responsables du service du personnel de la ville. « Ils se sont étonnés de voir que nous sommes toujours considérés comme des saisonniers, après près de 20 années de service, alors que de nouvelles recrues ont été permanisées, aux dépens des anciens travailleurs qui risquent de sortir, sans avantages sociaux, ni retraite », s’insurge un groupe de communaux. En fait, ces travailleurs soupçonnent certains responsables de la commune d’avoir profité des recommandations du wali pour faire passer les nouvelles recrues. Aujourd’hui, ces travailleurs qui exercent dans différentes divisions communales de la ville, restent dans l’expectative totale. Certains, ne savent pas si les responsables de la commune accepteront de les titulariser dans leurs postes, ou s’ils vont être tout simplement, rejetés. « Moi, j’arrive à l’âge de la retraite et on me presse de sortir, sans aucune garanties, on me demande juste de me préparer, quand je leur demande ce qu’il en est de mes droits et de ma retraite », note un travailleur communal qui a passé 19 années de sa vie dans différentes divisions communales de la ville. Recruté en tant que chef d’unité, il se voit installer en tant que simple agent, après avoir protesté. Aujourd’hui, ils sont plus d’une centaine de travailleurs communaux qui ont fait les frais de calculs mercantiles de certains responsables du service du personnel, qui les ont supplanté au profit d’autres plus avantagés, accusent-ils.

Rafik M
Dimanche 11 Septembre 2011 - 22:01
Lu 286 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 10-12-2016.pdf
3.37 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+