REFLEXION

Des “taxieurs” manifestent devant Belkhadem à Sidi Bel-Abbès

Des chauffeurs de taxis ont manifesté leur mécontentement jeudi dernier devant le secrétaire général du FLN qui était accompagné par le premier responsable de L’UNPA Mr Alioui et du wali de la wilaya de Sidi bel Abbès.



Des “taxieurs” manifestent devant Belkhadem à Sidi Bel-Abbès
Les manifestants ont saisi cette opportunité pour faire entendre leurs préoccupations surtout au premier responsable de l’exécutif de la wilaya. C’était à l’occasion des festivités du 37ème anniversaire de la création de l’UNPA qui devaient se tenir jeudi dernier à la cinémathèque que le secrétaire général du FLN a été accueilli par des chauffeurs de taxis en colère qui brandissaient des banderoles hostiles à la direction des transports. Le problème soulevé par les chauffeurs de taxis relève d’un bras de fer avec la direction des transports à propos du renforcement des lignes extra muros qui persiste depuis plus de six mois. Les contestataires ont évoqué « la marginalisation et la hogra » ainsi que le diktat imposé par la direction des transports. Selon un représentant de l’UGCA présent sur les lieux la contestation des  chauffeurs de taxis est légitime dans la mesure où la décision de la direction des transports et le choix des  chauffeurs de taxis pour renforcer les lignes extra muros a été unilatérale et ne répond à aucun critère légal pré établit.
Une liste de 35  chauffeurs de taxis a été dressée dans un premier temps sans la consultation de la commission technique a expliqué notre interlocuteur. Après moult protestations, une autre liste de 26  chauffeurs de taxis a été ajoutée encore une fois sans la commission technique et la protestation a continué par diverses actions allant de la fermeture de la direction des transports il ya une vingtaine de jours jusqu'à celle de l’interpellation de Belkhadem en sa qualité de représentant personnel du président de la république. Toujours selon le responsable de l’UGCA ; le wali a instruit le directeur du transport de geler toutes les listes et de convoquer la commission technique pour évaluer dans un premier temps le déficit du transport par taxi à travers toutes les lignes extra muros. A la base du besoin dégagé un tirage au sort départagera les 150 demandeurs de cette prestation de services. Il semble que la direction des transports ne l’entend pas de cette oreille et le conflit risque de perdurer.

D.Med
Dimanche 27 Novembre 2011 - 10:21
Lu 252 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 03-12-2016.pdf
2.91 Mo - 03/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+