REFLEXION

Des rues et des quartiers toujours ‘’crasseux’’ à Tissemsilt

Des dizaines voire même des centaines de projets de protection de l’environnement et de l’hygiène du milieu ont été retenus en faveur de la wilaya de Tissemsilt au titre du programme «Blanche Algérie», des projets répartis entre les 22 communes que compte la wilaya en fonction des critères de la superficie, de densité de la population et des besoins de chaque collectivité.



Ces projets génèrent des centaines de postes d’emplois, à raison d’un minimum de 7 jeunes supervisés par un artisan pour chaque chantier. Ces travaux sont susceptibles de contribuer à l’absorption du chômage dans la région et devront contribuer aussi à l’amélioration du cadre urbain par la lutte contre les différents facteurs polluants qui ternissent et défigurent l’environnement, mais force est de constater que certains chantiers installés au niveau du chef-lieu de la wilaya ne font que de la figuration, en plus de la défection des services de la collecte des ordures ménagères de la collectivité, les ordures s’entassent depuis plusieurs jours dans certaines rues de la ville de Tissemsilt. Les artisans bénéficiaires de ce genre de projets profitent de l’absence du contrôle des responsables d’une part et de l’insouciance des citoyens d’autre part pour couler leurs jours dans l’anonymat en attendant à chaque fois passer les trois mois pour déposer leurs factures et réclamer les dus, quant aux employés, le subterfuge est simple, aller chercher des noms de personnes sans activité et les assurer sans qu’ils ne s’en rendent compte ou parfois avec leur complicité sans pour cela les employer effectivement dans les chantiers et le tour est bien joué en fin de compte. Cette situation a été constatée par une grande partie de la population dénonçant à la fois la présence des ordures dans les secteurs urbains malgré la présence de ces entreprises de Blanche Algérie et le gaspillage des fonds publics pour des opérations qui  logiquement  devraient engager les responsables à recenser de manière précise et exhaustive tous les besoins de leur localité et de les prioriser en soulignant les besoins des quartiers les plus pressants qui nécessitent une prise en charge immédiate, ce recensement des besoins en matière de développement local se fera en collaboration avec les comités de quartiers pour garantir vraiment  les bonnes dépenses et assurer un milieu salubre aux citoyens de la ville.

A. Ould El Hadri
Mercredi 19 Août 2015 - 18:35
Lu 138 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 03-11-2016_1.pdf
2.91 Mo - 03/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+