REFLEXION

Des primaires pour éjecter Belkhadem



Des primaires pour éjecter Belkhadem
La crise se durcit au FLN. L’ancien ministre, Boudjemâa Haïchour dans une interview à TSA, explique les raisons qui ont provoqué cette nouvelle crise au sein de l’ex parti unique. Selon lui tout a commencé après la publication des listes électorales, c’est la raison pour laquelle, les membres du Comité central du FLN exigent aujourd'hui le départ du secrétaire général du parti, Abdelaziz Belkhadem.   Selon l’ex ministre : «  Les membres du Comité central du parti ont refusé la trahison organique et politique du secrétaire général du parti, Abdelaziz Belkhadem, et des ministres membres du bureau politique lors de la conception des listes électorales. Des listes qui n'ont pas eu l'assentiment des militants de base. Ils ont donc pris une position commune qui consiste à revendiquer la tenue d'une session extraordinaire du Comité central. L'objectif est d'inscrire à l'ordre du jour les questions organiques concernant l'exigence du départ du secrétaire général et de tous les membres du bureau politique. Ceux qui ont travaillé avec lui en catimini sur les listes en excluant toutes les compétences et en introduisant par des stratagèmes machiavéliques ceux qu'on appelle les détenteurs de chkara au détriment des jeunes militants et des parlementaires ayant fait leurs preuves. Pour la première fois depuis près de deux décennies, la famille militante du FLN s'est réunie pour demander à l'unisson le retrait de confiance au secrétaire général et de sa clique et ainsi s'élever contre tout zaïmisme ». Il expliquera que certains militants sont convaincus qu'il s'agit de listes concoctées en haut lieu…  « Quand on est un responsable politique, on assume ce qu'on fait. Mais Belkhadem n’a rien à faire des élections législatives. Tout ce qui l'intéresse, c'est la présidentielle de 2014, à laquelle il voudrait être candidat expliquera-t-il ».Dans ce même contexte il dira : « Nous sommes sereins car le parti se porte bien. La contestation est d'ailleurs une forme de démocratie. Et puis, se présenter avec ces listes constitue déjà une démarche suicidaire qui conduira le FLN à l'échec. Les statuts du parti exigent la présence des deux tiers des membres du CC pour atteindre le quorum et ainsi convoquer la tenue d’une session extraordinaire du comité. Nous allons les dépasser. Si Abdelaziz Belkhadem refuse, on passera outre, à moins qu'il ne démissionne avant. Le comité se réunira pour soit organiser des primaires afin de désigner un nouveau secrétaire général, soit choisir un comité directoire. Le Comité central va par la suite se pencher sur la question des listes pour voir s’il y a lieu de les maintenir. Tout cela se passera normalement avant le 12 avril.  

Ismain
Mercredi 4 Avril 2012 - 11:08
Lu 298 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+