REFLEXION

Des pluies torrentielles mettent à nu certaines réalisations à Tiaret



Les grandes averses qui se sont abattues sur la ville de K’sar-chellala ce mardi 27 mai 2014 en fin d’après-midi ont causé une panique un peu particulière. L’EPH et le siège de la sureté de Daïra ont été inondées par les eaux de pluie suite aux dysfonctionnements des avaloirs qui ne pouvaient contenir un volume pareil puisque conçus selon des normes archaïques. Par ailleurs les eaux de pluie n’ont pas épargné certaines maisons jouxtant l’ex-siège de l’EDIPAL, lequel abrite plusieurs familles qui attendent impatiemment d’être relogées dans le cadre de résorption de l’habitat précaire, en rappelant aussi que l’EPH a été réalisé en préfabriqué et que la durée de vie a expiré depuis plus de 15 ans, et que les travaux du nouveau EPH se trouvent aux calendes grecques. Le P/APC et certains élus ont lancé des promesses à l’adresse des contestataires juste pour un apaisement. Cependant, le bouillonnement social pointe à l’horizon. Attention aux excès.                

Abdelkader Berrebiha
Jeudi 29 Mai 2014 - 14:53
Lu 122 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 07-12-2016.pdf
3.31 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+