REFLEXION

Des ministres se bousculent pour se placer en tête de liste

CANDIDATURES AUX LEGISLATIVES DU 10 MAI 2012

Statut de député oblige, c’est la bousculade pour figurer en tête de liste dans les rangs du Front de libération nationale (FLN), du fait que pas moins de cinq ministres se préparent à la bataille des législatives. Il s’agit, entre autres, des ministres des Transports, Amar Tou, du Travail et de la sécurité sociale, Tayeb Louh, de l’Enseignement supérieur, Rachid Haraoubia.



Des ministres se bousculent pour se placer en tête de liste
Notre source cite, également, les ministres de la Santé, Djamel Ould Abbès, de l’Agriculture Rachid Benaïssa, et de la Jeunesse et des sports, Hachemi Djiar. La question fait l’objet d’une véritable bataille au sein du parti majoritaire et chacun brigue la première place, aussi députés et  membres du Bureau politique s’opposent aux grosses pointures du parti, tels que l’actuel président de l’Assemblée nationale, Abdelaziz Ziari, le Secrétaire général du parti, Abdelaziz Belkhadem, le ministre du Travail et de la sécurité sociale, Tayeb Louh et celui de l’enseignement supérieur, Rachid Haraoubia. Chez nous à Mostaganem le député Abdelhamid Si Affif  selon certaines sources ferait pression sur M. Belkhadem pour être la tête de liste à Mostaganem sinon sur la liste d’Alger. Idem pour le secrétaire général de l’Union des paysans algériens (Unpa), Mohamed Alioui. Boudé dans sa wilaya d’El Bayadh, M. Alioui mais selon toute vraisemblance, ces derniers n’on aucune chance  de passer du fait que les militants de la capitale sont opposés au parachutage des candidats. L’établissement des listes électorales, cette fois ci semble difficile du fait de la levée de bouclier, de nombreux militants d’où le choix difficile et la contestation  de par le rejet pur et simple de ces derniers. L’effervescence est à son comble au sein du parti FLN et il semble que la question des candidatures est loi d’être réglée  Au Rassemblement national démocratique (RND), le ministre de l’Environnement, Chérif Rahmani, a déjà trouvé ses marques. Il est sur la liste de Djelfa. Les autres ministres se préparent en catimini, idem pour le Mouvement de la société pour la paix (MSP). Selon une source proche de ce parti, M. Bouguerra Soltani va faire participer tous ses ministres, considérant que le meilleur moyen de revenir sur la scène politique et siéger à l’APN, le salaire de  300 000 dinars et autres  avantages,  pour ces ministres, pour revenir au gouvernement.

Ismain
Samedi 18 Février 2012 - 11:37
Lu 405 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 10-12-2016.pdf
3.37 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+