REFLEXION

Des logements squattés et un bidonville érigé à Sidi Bel-Abbès

Du jamais vu et du jamais vécu avec cette ampleur et cette célérité! Un phénomène de société inquiétant qui s’ajoute à celui des harraga et du commerce informel.



Des logements squattés et un bidonville érigé à Sidi Bel-Abbès
En l’espace de quelques heures, une centaine de personnes accompagnées de femmes et d’enfants ont envahit un terrain sur la rocade sud à proximité de l’hôtel "béni Tala" pour faire pousser des maisons de fortune comme des champignons. Ces gens ont agit avec une rapidité et un travail collectif à la méthode de la « Touisa »  pour mettre les autorités locales devant le fait accompli. Face à la réaction du chef de daïra et de quelques policiers les protagonistes ont menacé de faire exploser la station de gaz qui passe à côté des lieux. Une tentative de mobiliser les engins de l’APC et des policiers pour entamer la démolition a échoué. Durant le weekend end pas moins de 400 logements sociaux en cours d’achèvement ont été squattés par des familles qui ont défié l’autorité en occupant les logements au même moment comme si un mot d’ordre a été suivi. Le premier site squatté se trouve juste à proximité de l’école de police sur la route Zerouala et l’autre chantier de 200 logements est situé à l’entrée de la ville sur la route Boukhanefis.  Aux dernières informations, il est fait état d’un groupe de personnes qui menace d’occuper les 100 logements de la cité Kaid Rabah. Quelle explication donner à ce phénomène ? Depuis le début de l’année 2010 aucun logement dans le cadre du social n’a été attribué. La dernière attribution a concerné seulement 500 logements pour 17000 demandeurs. Le programme de réalisation des logements attribué à la wilaya enregistre un retard flagrant et les demandeurs de logements n’ont rien vu venir nous explique une source au fait du dossier du logement. On s’apprêtait pour les prochains jours à procéder à l’attribution de 500 logements dans le cadre de la résorption de l’habitat précaire. L’opération risque d’être reportée face à ces événements nous dit- on.

D.Med
Dimanche 15 Janvier 2012 - 20:51
Lu 666 fois
A LA UNE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 04-12-2016.pdf
2.87 Mo - 04/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+