REFLEXION

Des guerriers en or



Des guerriers en or
Finalement, les fennecs n’ont pas pu facilement digérer la débâcle contre la Slovénie, ni les amers insultes, ni les acerbes critiques dont ils ont fait l’objet par les détracteurs de tous les bords. Pour toute réponse, il ont adopté le profil de ces guerriers blessés qui attendaient impatiemment l’occasion d’une revanche pour se repositionner et reconquérir le cher titre qui leur allait comme un gant « les guerriers du désert « L’événement qu’ils attendaient pour laver l’affront, s’est présenté, une des plus farouches batailles a eu lieu, elle ressemblait à celle de Oum Dermane, mais le lieu et l’adversaire étaient autre. Le stade était celui de Cap Town, et l’adversaire était l’Angleterre, l’une des plus fortes équipes du monde et celle qui est l’une des favoris pour le titre du Mondial 2010. Une rencontre trop médiatisée où les équipes selon les uns, sont a armes inégales et selon les autres, une mascarade du mondial où les Verts vont juste faire de la figuration et s’offrir des plus lourds score de toute l’histoire du Mondial. Les pronostics allaient bon train et prédisaient une large victoire des Anglais, qui étaient considérés come les maitres du sport roi. Hélas et deux fois hélas, c’était de la pure science fiction qui se permettait d’écrire ses scenarii sur le dos d’une équipe qui se taisait et aiguisait, loin des regards ,son jeu simple mais combien payant, personne n’a prédit que les 90 minutes de jeu où les géants affrontaient les nains ,allaient suer abondamment et frémir pour leurs bois,maintes fois menacés par des attaques fulgurantes de ces nains venus du néant, des nains que le monde du football a largement ignorer et a vivement désirer en faire la risée de ces joutes internationales du foot…Des nains talentueux qui ont les « unes » de toute la presse mondiale sportive qui n’a pu s’abstenir de faire des éloges à cette équipe inattendu qui a défrayé la chronique du Mondial. Malheureusement, Ziani et ses camarades ont bien pressé du citron à Rooney et à son équipe, il a bien essaye de s’offrir une jolie partie de golf, mais l’occasion ne lui jamais été présenté. Désormais, ce veritable match de football fera partie des annales de la coupe du monde et fera date surement à travers son histoire,et les Anglais n’oublieront jamais ce onze Algérien qui leur a bien vivre un scenario de plein suspense,qui n’a pu être signé par le sire bien anglais,le Maitre Hitchcock, mais juste par un jeune de 20 ans, nommé Boudebouze…Merci ,valeureux guerriers du désert.

L. Ammar
Dimanche 20 Juin 2010 - 10:30
Lu 374 fois
CHRONIQUE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 05-12-2016.pdf
3.51 Mo - 05/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+