REFLEXION

Des familles démunies exigent plus de transparence à Tissemsilt

Le siège du palais des expositions de la ville de Tissemsilt a été dimanche passé le théâtre d’une grande anarchie due à la mauvaise organisation concernant la distribution des couffins du Ramadhan suivie d’un mouvement de protestation de dizaines de personnes qui réclamaient plus de transparence dans la distribution des packs réservés au couffin du Ramadhan.



En effet, cette opération pour laquelle (5500)  couffins ont été réservés de la part des services municipaux a été caractérisée par l’envahissement des locaux par une population recensée socialement pauvre et défavorisée ce qui a entrainé le vol de quantités importantes de produits alimentaires et la présence de trois agents de l’ordre sur les lieux ne pouvait parer à ce dérapage. Certaines personnes  déclarent avoir demander leur part dans le couffin du Ramadhan mais il  était désolant de voir ces couffins prendre une direction autre que celle prévue initialement qui est celle des démunis et des pauvres, l’anarchie était indescriptible laissant l’occasion aux intrus de profiter de l’aubaine en prenant tous ce qui leur passe par les mains, l’intervention tardive des responsables  poussèrent ces derniers à suspendre l’opération en transférant les couffins au siège de la direction de la garde communale. Hier lundi,  les protestataires se sont regroupés en masse devant ce siège et ont envahi la RN 14  avec l’intention de dire haut et fort que le processus par lequel l’opération de distribution des couffins s’est déroulée leur a été défavorable et l’équité n’a pas été respectée dans la plupart du temps. Ils déclarent dans ce sens que beaucoup d’entre eux même recensés pauvres et démunis n’ont pu bénéficier de ces couffins et ajoutent que certaines pratiques de favoritisme, de passe droit et de recommandation de certains responsables et même d’agents sans scrupule a poussé ces protestataires à dénoncer la situation et  afficher leur désappointement.  Plusieurs exemples nous ont été donnés sur des personnes qui n’ont jamais été dans le besoin et ont  quand même bénéficié de couffins qui sont passés sous silence au profit de tierces personnes. « On ne sait pas comment ça se passe ici ? Dans le flou total, on découvre que nous ne pouvons pas bénéficier de ce maudit couffin  au moment où des personnes aisées et parfois même fonctionnaires de l’Etat ont été aperçues avec ces couffins, tout cela se passe sans qu’aucun des responsables ne soit au courant » devait nous dire un de ces protestataires, un autre ajouta «  il y a une  vraie mafia qui gère le dossier social chaque année, et il se trouve qu’il y a  beaucoup d’autres anomalies ».  La tension était très  visible au niveau de la place de la mairie et on craignait surtout les dépassements, mais heureusement, les protestataires dont la plupart étaient des femmes ne demandaient que plus de transparence dans le traitement de ce dossier oh combien juteux pour certains......

A.Ould El Hadri
Mardi 17 Juillet 2012 - 11:22
Lu 191 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 06-012-2016.pdf
3.51 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+