REFLEXION

Des écoliers exploités abusivement dans des champs de vignes



Les vacances d’été ne sont pas pour les écoliers et collégiens une période de repos ou d’amusement Ils sont contraints d’effectuer des travaux pénibles des champs pour préparer leur rentrée scolaire en zone rurale et semi urbaine. Les viticulteurs en tirent profit pour les employés avec un salaire journalier de misère tout en les faisant travailler entre 10h et 12h avec des conditions ne répondant nullement aux normes Un état de chose considérée comme normal chez ces fellahs. Une véritable filière de jeunes esclaves a pris forme ces derniers temps dans la région du Dahra est de Mostaganem  pourtant ces pratiques ne passent pas inaperçu et les gamins payent avec leur santé. ». C’est la pauvreté qui nous pousse a envoyer nos enfants en bas âge faire les vendanges déplorent cyniquement un sexagénaire de la région de Sidi Lakhdar. Par ailleurs les adultes fouillent ces pénibles taches pour s’orienter vers le gain facile dans les différents souk et marchés de la région en pratique informel. Ces travaux qui des déroulent dans des conditions périlleuse nuisent également au développement écologique et social des écoliers. Ou est le rôle de nos responsables et des associations sensés défendre le droit de l’enfant ? Qui mettra un frein à l’exploitation abusive des enfants ? S’interrogent de nombreux citoyens inquiets de l’avenir de ces bambins.                    

Imane.H
Dimanche 26 Août 2012 - 11:24
Lu 304 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager


1.Posté par mustapha S Paris le 27/08/2012 09:38
Personne ne pourra mettre un frein ! puisqu'ils sont tous " TAÎWAN"...

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 05-12-2016.pdf
3.51 Mo - 05/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+