REFLEXION

Des écoles primaires sans chauffage à Chlef



Plusieurs établissements du cycle primaire sont privés du fonctionnement des équipements de chaufferie pourtant installés à l’intérieur des classes. Selon C.M directeur d’établissement « c’est la commune qui est à l’origine de cette défaillance. Les chauffages fonctionnent avec du Mazout alors que l’approvisionnement de cette énergie fait largement défaut. Nos appels restent toujours sans suites ». Si l’on tient compte de quelques dépenses inutiles effectuées au profit de certaines associations sportives en leur attribuant des sommes colossales, les écoles doivent être alimentées en gaz de ville et non en chauffage à mazout. Devant tout cela, c’est le contrôle a priori qui fait défaut. Effectivement, ce constat existe et n’a jamais préoccupé les responsables qui utilisent les véhicules de service durant toute la période de leur exercice. Même des agents communaux utilisent cette méthode pour des commissions personnelles sous le regard de leurs chefs. Une situation qui ne fait que s’accélérer alors que les instructions sont claires face à cet abus de pouvoir. Où sont, ces inspections qui ont l’habitude de vérifier et d’instruire les communaux sur les différents dépassements ? Il s’avère que même les agents chargés de cette mission n’existent plus. M.Mokhtari

Réflexion
Jeudi 10 Novembre 2011 - 13:34
Lu 245 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 10-12-2016.pdf
3.37 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+