REFLEXION

Des dizaines de citoyens exigent le départ du maire de Beni Lahcen (Tissemsilt)

Le siège de la mairie de Beni Lahcen dans le nord de Tissemsilt a été hier lundi le théâtre d’un mouvement de protestation de dizaines de citoyens vieux, jeunes et moins jeunes qui réclamaient le départ du maire et appliquer plus de transparence dans le traitement des dossiers de l’emploi des jeunes, le logement social et les constructions vétustes.



Les protestataires qui se sont regroupés en masse, ont envahi le siège avec l’intention de dire haut et fort que le processus par lequel travaille cette assemblée est archaïque et ne s’articule que sur une gestion beaucoup plus administrative « bureautique » ils ont dénoncé le recrutement ou le recasement des jeunes chômeurs demandeurs d’emploi dans le cadre du social, ils affirment que certains bénéficiaires n’ont jamais été à leur travail et pourtant elles perçoivent leurs salaires, d’autres n’habitent même pas à Beni Lahcen et les conditions de recasement n’ont pas été respectées dans la plupart des temps et déclarent dans ce sens que cette situation a été dénoncée au passé mais aucun changement n’a été opéré et ajoutent que certaines pratiques de favoritisme, de passe droit et de recommandation des responsables concernés et même d’agent a poussé ces protestataires à dénoncer la situation et créer leur désappointement.  Plusieurs exemples nous ont été donnés sur des recrutements qui sont passés sous silence  et sans que personne ne se rende compte « on ne sait pas comment ça se passe ici ? Dans le flou total, on découvre subitement que telle personne travaille déjà à tel poste et cela sans que personne ne soit au courant » devait nous dire un de ces protestataires, un autre ajouta « il se trouve qu’il y a des étudiants encore à l’université mais qui sont bénéficiaires de primes sociales, des femmes qui ne travaillent pas en réalité et sont bénéficiaires des mêmes primes et beaucoup d’autres anomalies » ces mêmes protestataires ont dénoncé le retard accusé par les responsables locaux quant à une réelle prise en charge de leurs maisons vétustes qui menacent de s’effondrer sur la tête des occupants. Selon les informations  en notre possession,  la tension était très tendue devant le siège de cette mairie et on craignait surtout les dépassements, mais heureusement les protestataires qui demandaient le départ du maire et plus de transparence dans la gestion des affaires de la commune n’avaient pas cette intention, ils comptaient revenir à la charge avec le début de la semaine tout en souhaitant que les autorités locales interviennent afin de prendre réellement en charge les doléances des habitants de cette commune déshéritée.

A.OULD EL HADRI
Mardi 27 Mai 2014 - 11:05
Lu 100 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+