REFLEXION

Des décharges sauvages à ciel ouvert à Misserghine

LES HABITANTS DES QUARTIERS INTERPELLENT LE WALI D’ORAN

La colère des habitants des lotissements situés sur les hauteurs de la ville de Misserghine monte. Et pour cause, le ramassage des ordures ne s’est pas fait depuis plus d’une semaine et les ordures se sont amoncelées devant les portes et les axes des différents quartiers de cette cité.



Des décharges sauvages à ciel ouvert à Misserghine
C’est le cas des 226 lots où les camions de ramassage des ordures n’ont pas effectué de ronde depuis plus de sept jours, selon les témoignages des habitants. «Ils se moquent de nous. Cela fait trois jours que nous nous rendons chez le maire, mais il n’est pas disponible. On nous a dit que c’est à cause de la visite du président. Mais nous, nous ne pouvons plus supporter cette situation qui se répète à chaque fois», déplorent les habitants. Pourtant, la commune a fait appel à un privé pour la collecte des ordures, en plus du camion de l’APC. L’animosité et la rivalité entre les deux opérateurs ont amené à des actes insupportables pour les habitants de cette cité. Outre les graves perturbations dans le ramassage des ordures, la collecte, quand elle se fait, est effectuée de manière anarchique et sauvage. Juste après leur passage, les ordures jonchent le sol et d‘autres sont carrément déversés dans les gazons et autres bois. Ce qui a considérablement irrité les habitants de bonnes familles qui n’arrivent plus à supporter cette situation. «Nous interpellons le wali au sujet de cette situation», s’insurge un professeur d’université outré par tant d’incivisme et d’irresponsabilité.

Medjadji H
Lundi 27 Février 2012 - 21:29
Lu 337 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+