REFLEXION

Des citoyens demandent le départ du maire d'Ain El Turck

Ils ont été beaucoup à se réunir, au cours de cette semaine, devant le siège de la mairie d’Ain El Türck pour demander le départ du maire du fait que les membres de l’assemblée communale lui reprochent de prendre des décisions unilatérales sans les consulter.



Est- ce une véritable guerre de postes de responsabilité ou une simple manipulation, visant des intérêts personnels au détriment des préoccupations des citoyens ?Telle est la question qui reste posée par les citoyens de cette localité qui s’attend à recevoir un flux important d’estivants durant cette période estivale, qui attire d’ailleurs l’attention des autorités et de l’opinion publique. Par ailleurs, il faut rappeler qu’un mouvement de contestation avait été organisé mardi dernier, par des citoyens et des élus, l’appelant à quitter son poste de premier responsable de la commune. Les contestataires dénonçaient  l’absentéisme abusif du maire, selon leurs déclarations, et lui reprochent aussi la non confection des listes des bénéficiaires des étals du nouveau marché et la non distribution des locaux pour les jeunes chômeurs. Plusieurs dizaines de commerçants de l’informel se sont aussi mêlés à ce mouvement tout en expliquant leur désir de se soumettre à la loi en ouvrant des commerces légaux. Ils ont soulevé aussi la problématique du logement social pour lequel ils indiquent avoir droit comme tout autre citoyen algérien en demandant selon la déclaration de certains que toute la lumière soit faite sur les attributions des logements et que toute opération de distribution soit transparente. D’autres reprochent à l’actuel premier responsable de l’APC son parti pris flagrant pour certaines personnes qui ne quittent pas les locaux du siège de l’assemblée et passent tout leur temps dans les couloirs du siège. Le chef de daïra est intervenu en rencontrant les protestataires qui ont  été écoutés d’une ouïe attentive et a assuré les mécontents que toutes les doléances seront prises en compte. Le surlendemain, un autre mouvement de foule a rassemblé plusieurs dizaines de personnes entre représentants de comités de quartiers, de l’UNJA, de l’UNFA et de quelques ouvriers des services techniques de la commune qui ont manifesté leur totale adhésion à la politique du P/APC et de son assemblée. Ils ont déclaré que l’actuel maire a ouvert les portes à tout le monde et a donné un plus à sa commune. «Plusieurs espaces verts squattés depuis des lustres, ont été récupérés pour nos enfants par l’actuel maire, une totale transparence dans les concours de recrutement et une présence continuelle sur les chantiers et dans les réunions », nous a déclaré un membre d’un comité de quartier. Ainsi, la vox populi reste partagée quant à la gestion de l’actuel maire ainsi que son assemblée. Les uns parlent de manipulation par certains membres de l’assemblée populaire qui sont dans l’opposition. D’autres disent tout simplement que cette cité balnéaire a toujours souffert du manque de cohésion de toutes les assemblées qui se sont succédés quant à sa bonne gestion.

Medjadji. H
Mardi 17 Juin 2014 - 10:51
Lu 319 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 11-12-2016.pdf
3.63 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+