REFLEXION

Des cités attendent toujours le raccordement au gaz de ville à Tissemsilt

Bon nombre de citoyens habitant la partie haute du quartier populaire Ed-Derb s’interrogent sur les vraies raisons du retard accusé jusque là concernant la couverture en gaz de ville au niveau des cités de Hai Ghalem, Hai Halil, Hai Bentammar et Hai Bencherki, l’attente disent-ils s’est éternisée pour ces gens fatigués et épuisés par la course derrière la bouteille de butane.



Des cités attendent toujours  le raccordement au gaz de ville à Tissemsilt
Plusieurs années se sont écoulées depuis la mise en gaz de plusieurs quartiers de la ville de Tissemsilt, mais les cités précitées sont toujours dépourvues de cette source vitale pourtant des maisons à l’intérieur  de ces cités sont branchées au réseau du gaz de ville a-t-on constaté sur place. Les citoyens qui se sont encore une fois adressés au premier responsable de la wilaya à travers une correspondance dont une copie nous a été remise, se sont adressés aux responsables pour procéder à une opération de branchement de leurs cités à l’instar d’autres quartiers qui ont bénéficié d’opérations entrant dans le cadre de la prise en charge effective et l’amélioration des conditions de vie des habitants de ce grand secteur urbain, ils rappellent l’importance de cette source d’énergie dans la vie quotidienne de ces habitants notamment les (44) constructions jugées par les services compétents non vétustes et ne présentant aucune menace d’effondrement, ces citoyens après leur rappel précisant le peu d’importance réservé par certains responsables concernés par le branchement du gaz de ville, avisent le premier responsable de la wilaya qu’au cas où leur doléance ne sera pas satisfaite, ils (les habitants dont les constructions ne sont pas concernées par une éventuelle démolition)se dirigeront le 19/février prochain à Alger pour exposer leur problème au plus haut niveau, ils ont choisi d’opter pour un sit-in devant la présidence de la république avec la ferme intention de connaitre la réponse sur les questions qui les taraudent, s’agit il d’un problème d’indisponibilité de fonds comme l’avancent certains responsables ? Ou bien était-ce l’incapacité de ces responsables de ce secteur à bien gérer cette tache et avec eux les responsables locaux? En tout les cas, l’avertissement est bel et bien lancé par ces habitants en direction de ces responsables, mais seront ils écoutés localement avant l’expiration de ce préavis.

A.Ould El Hadri
Samedi 21 Janvier 2012 - 10:42
Lu 343 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 07-12-2016.pdf
3.31 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+