REFLEXION

Des candidats repris de justice en tête de liste à Mascara



Des candidats repris de justice en tête de liste à Mascara
Les partis politiques, les personnalités, les ONG, tout ce monde qui se croit de l’opposition crient depuis des mois, qu’ils craignent la fraude électorale. Selon certains , des chefs de partis veulent faire endosser la responsabilité de cette soi-disant fraude a l’Administration, Mais, que peut on dire des candidats de ces même partis qui la veille des dépôts de candidatures, certains d’entre eux avaient un casier judiciaire portant 5, 6 voir même 1O affaires de justice, à savoir des repris de justice mêlés a des délits et des crimes en tout genre, mais du jour au lendemain il ont été blanchis et les voilà candidats aux législatives. Ces actes font ils partie de la fraude et de la corruption ou ce ne sont que de simples actes de complaisance ? Qui peut-on incriminé, au vu d’une situation pareille ? Le citoyen est conscient de ce qui se passe autour de lui et sait faire la différence des choses surtout lorsqu’il s’agit de l’avenir de son pays. La fraude de ces candidats ne s’arrête pas là, car ils jurent par tous les saints qu’ils passeront aux élections puisque disent certains d’entre eux qu’ils vont inondés la campagne a coup de millions, acheté les voix quelque soit le prix l’essentiel c’est de rejoindre l’hémicycle, se rapproché du Gouvernement, avoir l’immunité parlementaire afin de pouvoir régner a leur manière et comme dit certains adages populaires  « un Algérien doté d’argent et de pouvoir devient un monstre hideux » Si les partis étaient vraiment dans l’opposition et voulaient apporter un plus a leur pays, chercher le changement, ils auraient rappelé a leurs militants l’honnêteté et la valeur du devoir National et tous les militants qui ont des mêlés avec la justice ou entachés d’un crime quelconque devaient être écartés et seuls les candidats propres et aptes a assumer une responsabilité se présenteront. Comme les partis sont de vrais fraudeurs, ils ont préféré gagnés plus d’argent par la vente de la première place sur les listes électorales à des centaines de millions qui vont dans des projets personnels ou pour garnir leurs comptes en Banques.                

B.Boufaden
Dimanche 15 Avril 2012 - 11:21
Lu 408 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager


1.Posté par Dounia le 15/04/2012 20:42
Rien n'est étonnant dans notre pays. Le jour ou la loi sera au dessus de tous nous réussirons. D’après
vous la fuite des cerveaux et les compétents ne sont pas partis pour rien.
On donne des postes à des personnes qui ne le méritent même pas . La suite est longue cela va prendre des pages et des pages.

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 04-12-2016.pdf
2.87 Mo - 04/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+