REFLEXION

Des avions made in China ?



Les performances de la Chine ne se limitent pas au niveau macroéconomique avec des taux de croissance à deux chiffres sur une longue période et une accumulation d’importantes réserves. Ces performances s’observent également au niveau de quelques secteurs de pointe dont la construction ferroviaire et plus récemment l’aéronautique. La Chine a annoncé lors de l’ouverture du Salon aéronautique de Zhuhai en novembre 2010 qu’elle compte s’inviter à la compétition entre Européens et Américain sur le marché aéronautique pour devenir un acteur important de ce secteur. Cette montée en puissance dans ce secteur de haute technologie est une preuve (s’il en faut) que la Chine n’est pas seulement une économie performante dans le domaine des technologies intensives en travail et dans le bas de gamme mais qu’elle a bien opéré sa transition vers un nouveau modèle de croissance intensif et porté par les nouvelles technologies. La décision du gouvernement chinois d’investir l’industrie aéronautique est le résultat d’une étude de l’évolution future en Chine qui fera de ce pays un important marché pour le trafic aérien dans les années à venir. Deux facteurs sont à l’origine de cette progression forte du transport aérien en Chine: d’abord l’accumulation de richesses privées qui sont à l’origine et d’une demande croissante de jets et de vols privés et l’accroissement rapide du transport de passagers. L’accumulation de nouvelles fortunes en Chine est à l’origine d’une importante demande d’avions privés et d’hélicoptères. Cette demande est d’autant plus importante que l’Armée populaire qui a le contrôle du ciel chinois compte opérer une plus grande libéralisation des autorisations de vols privés en 2011 et qui reste aujourd’hui fortement réglementée. L’autre force d’attraction du trafic aérien en Chine est le transport de passagers. Il faut souligner que le trafic de passagers en Chine se situe aujourd’hui autour de 230 millions de passagers et qu’il va atteindre 450 et 500 millions à l’horizon 2015 avant de connaître des sommets en 2030 avec des estimations de 1,5 milliard de personnes. Cette croissance du nombre de passagers devrait se situer autour de 7,4% par an au cours des deux prochaines décennies. Elle se traduira par une augmentation rapide de la demande d’avions au cours des prochaines années sur le marché chinois et la flotte qui est estimée aujourd’hui à 2600 avions devrait passer à 5000 en 2015. Par ailleurs, la Chine aurait besoin de 4330 avions neufs d’ici 2029 ce qui représente au marché de près de 500 milliards de dollars US. Ces promesses futures du marché aéronautique chinois expliquent les convoitises de toutes les grandes compagnies étrangères dont les plus grandes, l’européen Airbus et l’américain Boeing, qui sont présentes sur ce marché depuis plusieurs années. D’ailleurs, le groupe européen a installé en 2008 une usine d’assemblage à Tianjin de l’appareil A320 qui devrait lui permettre de rattraper le retard pris sur le constructeur américain et espérer partager avec lui ce grand marché d’avenir alors qu’il ne représentait que 15% il y a quelques années.

Charef Slamani
Samedi 20 Août 2011 - 10:07
Lu 219 fois
CHRONIQUE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+