REFLEXION

Des Baraques en Zinc vendues à 30 millions de centimes

APRES LE TRAFIC DE LOGEMENTS, C’EST AU TOUR DES BIDONVILLES

Décidemment le trafic dans notre pays n’a pas de frontières ni de tabous, il a touché à tout ce qui est matériel, plus particulièrement le logement qui rapporte gros et qui a enrichi pas mal de personnes. Aujourd’hui, c’est au tour du baraquement, l’alcôve en zinc est bradée à Oran pour 30 millions de centimes.



Des Baraques en Zinc vendues  à 30 millions de centimes
C’est une grosse somme pour cet abri de fortune, ayant nourri l’appétit des maffieux pour s’illustrer en rois et appliquer leur pouvoir et leur dictat. Un phénomène qui s’est propagé dans la majorité des grandes villes du territoire national créant ainsi un désordre qui a mis en déséquilibre un secteur déjà très sensible en matière de logements pour les familles nécessiteuses qui méritent d’être logées. Une situation créée par les spéculateurs et les « smasrias » qui profitent de la détresse des gens.

« ZINGA, ZINGA » ET KADOUR AURA SON LOGEMENT A ORAN
Dans ce contexte, les décisions de pré-affectation des logements sociaux d’Oran seront délivrées à partir de samedi au niveau des dairas. Une année depuis que M. Abdelmalek Boudiaf est à la tête de l’exécutif de la wilaya d’Oran. Une région a qui il ne cesse de promettre un avenir à la mesure de son destin. Une capitale économique métropolite au rayonnement méditerranéen exerçant une attraction évidente sur une douzaine de wilayas de l’Ouest, ouverte sur l’investissement national et étranger, éradiquant d’une façon irrésistible tous ses points noirs et ses handicaps, à commencer par les bidonvilles qui encerclent le chef-lieu de wilaya et le vieux bâti qui sont une hantise permanente aussi bien pour les responsables que pour ses habitants. Face aux journalistes, le wali d’Oran s’est adressé samedi dernier à ses administrés à travers les ondes de la radio El Bahia d’Oran. A partir de samedi prochain les citoyens retenus par les différentes commissions de logement recevront des décisions de pré-affectation qui mentionneront les nom et prénom du bénéficiaire, la cité, l’immeuble, l’étage et le numéro précis de son futur logement. Cet engagement a été pris le wali hier matin à la salle de la daira d’Arzew pour débloquer une situation de crise qui a fait sortir dans la rue d’une façon épisodique des populations de différents quartiers va ainsi être honoré cette semaine. Ce seront, selon le wali, des milliers de documents et les noms des personnes retenues seront publiés et mis en ligne pour les porter à la connaissance de tous. Tout demandeur pourra donc suivre « son logement » et se rassurer au fur et à mesure de l’avancement du chantier.Depuis 1996 la ville d’Oran n’a pas bénéficié d’un programme de logement social, la crise du logement n’a cessé de s’aggraver. Malgré l’augmentation exceptionnelle du nombre de ses habitants, Oran-ville et la wilaya n’a pas bénéficié de programmes centralisés de logements à la mesure de ses besoins. L’une des premières causes à ce retard tient certainement à l’indisponibilité d’assiettes foncières pour recevoir des programmes de construction de logements. C’est ce dossier crucial qu’a réglé le wali. Aujourd’hui, ce problème n’existe plus, les terrains sont disponibles, à tel point que le chef de l’exécutif s’engage à régler de façon définitive la question du logement dans la wilaya d’ici juin 2013 ! Des terrains ont été dégagés, des surfaces considérables... Même pour « créer » une nouvelle ville d’environ 100.000 habitants … Son nom ? El-Bahia probablement, selon le wali.Cette crise du logement a été exploitée par des réseaux maffieux qui se sont spécialisés dans la « construction » de baraque en tôle et zinc à la périphérie de la ville et à leur vente à 30 millions de centimes à des personnes acculées qui estiment que c’est un moyen d’être portées sur une liste d’attributaires. Une enquête est diligentée en ce moment même pour démasquer et mettre hors d’état de sévir ce réseau, a indiqué le wali qui a encore précisé qu’une vaste opération de démolition va être déclenchée au niveau de ces nouvelles constructions illicites.

Medjadji H
Jeudi 17 Novembre 2011 - 07:59
Lu 648 fois
A LA UNE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 06-012-2016.pdf
3.51 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+