REFLEXION

Député ou déporté



Député ou déporté
Trois ans déjà et aucun député n’a réapparu sur la scène locale. Ils sont invisibles à l’œil nu, pour les localiser, il faut recourir au microscope utilisé par les scientifiques. La députation et synonyme presque de déportation. Des qu’un candidat est élu à l’assemblée nationale, on le revoit plus comme s’il avait été déporté dans une autre planète pour une durée de cinq années. Ce n’est qu’à l’issue du mandat qu’ils commencent à refaire surface aussi lentement que possible et sans se faire remarquer pour mieux se frayer un chemin et du coup regagner leur place dans la société. Trois années se sont déjà écoulées, sans que l’on sache où nagent ces députés, ce qu’ils font pour leurs électeurs et leurs circonscriptions respectives. Ce qui est sur et certain et que personne n’en disconviendrait, ces députés n’ont rien fait et ne feront absolument rien qui puisse aller dans le sens de l’amélioration du cadre de vie du citoyen. De par leur comportement hautain et arrogant vis-à-vis du citoyen, certains députés se sont octroyés le titre d’élèves maudits de la société.

. .
Lundi 19 Avril 2010 - 10:56
Lu 338 fois
NON-DITS
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 04-12-2016.pdf
2.87 Mo - 04/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+