REFLEXION

Démantèlement d’un réseau international de trafic de véhicules à Alger.

Quatre policiers originaires de Boufarik et Mostaganem sont impliqués



Démantèlement d’un réseau international de trafic de véhicules à Alger.
Ces trafiquants de véhicules les écoulaient aussi en pièces détachées à des prix abordables à travers l’ensemble du territoire national, selon les sources rapporte par « Ennahar » Quatre agents de la police faisaient partie de ce réseau qui était dirigé par un agent de l’ordre public qui était derrière la planification de toutes les opérations de vols et la falsification de leurs documents en coordination avec ces trois collègues. Les services de sécurité ont réussi à arrêter les trois policiers. Ces derniers, dont deux sont originaires de Mostaganem et le troisième de Boufarik, ont été convoqués par télégramme. Grâce aux aveux du policier en question, les mis en cause ont été arrêtés par les éléments de la BRI qui ont aussi réussi à démanteler le réseau et arrêter tous ses membres. Selon les sources d’Ennahar, le juge d’instruction près le tribunal de Cheraga a ordonné la mise en détention préventive de l’accusé principal et de ses complices qui faisaient l’objet d’un mandat d’arrêt. Ces derniers ont été détenus à la prison d’El Harrach alors que les autres accusés sont mis sous surveillance judiciaire, parmi eux les trois policiers. Un plan a alors été tracé par les services de sécurité qui a abouti au démantèlement du réseau et l’arrestation de tous les membres. Ces derniers effectuaient des transformations sur les véhicules volés, changeaient les portières et la couleur, les plaques d’immatriculation. Ensuite, ils les utilisaient pour commettre des forfaits. Ils volaient aussi les couvercles des réservoirs d’essences pour faire des clefs qui les aidaient à mettre le moteur en marche lors du vol des véhicules. Après le vol des véhicules, ils falsifient les documents de ceux-ci avec la complicité de plusieurs personnes, entre autres, des techniciens en informatique, des tôliers et des mécaniciens avant de les revendre à des prix bas.

Réflexion
Lundi 17 Août 2009 - 08:00
Lu 425 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 01-12-2016.pdf
3.59 Mo - 30/11/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+