REFLEXION

Déficit de 1145 crèches à Mostaganem

Le nombre de crèches à Mostaganem demeure stable, ne dépassant guère les trentaines à la ville de Sidi Saïd, à titre d’exemple alorsque le nombre d’enfants ayant besoin d’une place à la crèche a progressé d’une façon considérable, plus d’un millier d’enfants ne peuvent être potentiellement accueillis par ce type de mode de garde.



Le déficit d'accueil en crèche du nombre d’enfants,- condamnés à rester à la maison, privés d’une formation collégiale pouvant les aider à intégrer le cycle scolaire, et mettre également en mal à l’aise leurs parents (coupletravailleur)-, est dû au manque d’infrastructure en la matière et l’absence de culture d’investissement privé dans ce genre. En parallèle , la prise en charge de l’enfance dans le préscolaire dans la wilaya de Mostaganem devient de plus en plus problématique ces dernières années, due essentiellement au manque de structures adaptées à ce type d’activité rigoureusement encadrée par le Ministère de la Solidarité de la Famille et de la Condition de la Femme qui régit les conditions de création, d’organisation, de fonctionnement et de contrôle des établissements et des centres d’accueil de la petite enfance. Selon un constat établi lors de la dernière journée d’étude sur l’enfant d’âge préscolaire organisée par la Fondation nationale pour la promotion de la santé et le développement de la recherche (Forme), en partenariat avec la Commission consultative nationale de la promotion et de protection des droits de l’homme (CCNPPDH) à Alger, à titre d’exemple rien que la wilaya de Mostaganem est déficitaire en 1145 crèches, (privées et publiques confondues). Un chiffre important au vu du boom démographique qui accompagna les naissances enregistrées ces dernières années surtout dans les principales villes de la région.  À l’échelle nationale, le déficit en garderie pour enfants est estimé à environ 55000 crèches, selon toujours la même source. Afin de palier à ce manque les autorités locales sont incessamment interpellées en vue de trouver des solutions à cet aspect social qui concerne et intéresse un large nombre de parents dans l’embarras pour faire garder leurs progénitures dans les meilleures conditions possibles.  Dans le même contexte, le Ministère de tutelle s’attelle actuellement à réviser le décret n°08-287 du 17 septembre 2008 fixant les conditions de création, d’organisation, de fonctionnement et de contrôle des établissements et centres d’accueil de la petite enfance pour redynamiser la création de nouvelles structures mieux adaptées et encadrer l’accueil des petits dans les crèches à l’échelle nationale en assouplissant les procédures d’octroi des agréments dans le but d’augmenter l’offre en établissements d’accueil des enfants en bas âge (crèches), peut-être un tel projet de loi pourrait redonner un nouveau souffle dans le secteur de la petite enfance qui est un marché porteur à Mostaganem.   

 

AS. Mohsen
Dimanche 29 Novembre 2015 - 17:10
Lu 395 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 07-12-2016.pdf
3.31 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+