REFLEXION

Découverte de leur barque à 7 km de Stidia : Disparition de harraga au large d’Arzew.



Découverte de leur barque à 7 km de Stidia : Disparition de harraga au large d’Arzew.
Encore un drame vient d’être enregistré en matière d’émigration clandestine ce vendredi écoulé. Il s’agit d’une barque de 4metres 80 centimètres qui a été découverte en plein large de la baie d’Arzew, mais sans aucune trace de ses occupants qui ne sont d’autres que des haragas. En effet, vendredi à 11h20, un pêcheur de la région de Stidia ayant embarqué sa felouque pour regagner le large en vue de retirer son filet de pêche, tombe sur une barque à quelque 7 kilomètres des côtes de la dite ville, du côté Nord Ouest au cap appelé le 35. Non loin, y était en veille un pétrolier algérien qui a d’ailleurs relevé le même constat
Le pêcheur Mr Touati Largo, un autochtone bien connu dans la région s’en est chargé alors de remorquer la barque au petit port de Stidia. Cette dernière recèle de toutes les empreintes et indices mettant en exergue qu’elle ait bel et bien servi à des passagers harraga. D’abord, la felouque équipée d’un moteur Suzuki de 30 chevaux flambant neuf et qui a été saisi par les gardes côtes d’Arzew, n’est pas immatriculée. Elle contenait également des vieux vêtements qui n’ont rien de commun avec la tenue que portent généralement les pêcheurs. Aussi des chaussures de sport ainsi que des restes de sandwichs et une bouteille d’eau minérale à moitié pleine, outre notamment quatre jerricans d’essence dont un est perforé à plusieurs coups de couteau, sont trouvés à bord de la « parékha’. « Les détails prouvent bel et bien que les passagers disparus soient des haragas », dira un autre pêcheur. « Ce qui laisse au demeurant le mystère de la disparition sans réponse, est le fait que la mer est calme depuis plusieurs jours. Les disparus ne seraient donc pas victimes de mauvais temps », analyse un autre marin.
Ce drame rappelle l’histoire d’un groupe de harragas de Stidia qui avaient abandonné leur frêle embarcation après être secourus par un ferry boat anglais qui les a débarqués à New Castle en Angleterre. Or, à la différence, l’embarcation retrouvée ce vendredi n’était pas en haute mer et donc restait loin du passage des navires étrangers. Aussi un éventuel repêchage par un navire algérien aurait été signalé. Reste donc à savoir si les haragas disparus n’aient pas profité des services d’un réseau appartenant à un éventuel cargo qui les attendaient. A signaler par ailleurs que les pêcheurs parlent également de deux petites barques sans passagers qui auraient été vu plus haut au large il y a plus de quatre jours.


B. Abderrahmane
Lundi 25 Mai 2009 - 00:18
Lu 487 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 07-12-2016.pdf
3.31 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+