REFLEXION

Décès de la journaliste et écrivaine Baya Gacemi



Décès de la journaliste et écrivaine Baya Gacemi
La journaliste algérienne Baya Gacemi est décédée à Paris des suites d’une maladie, a-t-on appris, dimanche 25 avril, auprès de son entourage familial. Militante pour la liberté d’expression, Baya Gacemi a eu un parcours remarquable durant sa longue carrière : ancienne journaliste à Algérie Actualité, membre fondatrice de La Tribune, correspondante du journal français L’Express et directrice de L’Epoque (journal satirique algérien disparu à cause de problèmes financiers). Baya Gacemi a également été auteur de "Moi, Nadia, femme d’un émir du GIA", aux éditions du Seuil, en 1998. Cet ouvrage a enregistré des ventes record lors du Salon du livre organisé à Alger en 2000. En 2006, elle a obtenu le prix International Omar Ourtilène, qui récompense chaque année le meilleur journaliste. Baya Gacemi a fait ses études en Science Politiques et Droit International à la Sorbonne. Elle a rejoint le milieu de la presse dès son retour en Algérie en 1985.

Sadek
Lundi 26 Avril 2010 - 11:09
Lu 788 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+