REFLEXION

Débrayage du secteur de l’éducation



Après l’annonce d’une année blanche 2009-2010 intervenue au lendemain de la grève dans l’éducation nationale ayant donné beaucoup de frayeur aux parents et du fil à retordre à Benbouzid, un débrayage mené par six entités syndicales, encore une fois le spectre d’une nouvelle grève n’est pas à écarter et semble prendre forme d’où le risque d’une perturbation dans le milieu scolaire. Selon la source, le Conseil des lycées d'Algérie (CLA) a décidé d’organiser une grève cyclique de trois jours à partir du 10 octobre prochain, dont les conséquences peuvent être fâcheuses. Cette levée de bouclier du personnel de l’éducation serait le résultat des promesses non tenues par la tutelle quant aux revendications émises et qui sont restées lettre morte. Devant le silence et l’inertie de la tutelle, seule la mobilisation des travailleurs de la base pourra faire fléchir les responsables de l’éducation nationale qui selon les grévistes ont été ignorées a indiqué ce samedi le CLA dans une déclaration écrite. Dans ce contexte l’organisation syndicale veut faire pression sur la tutelle et revendique entre autres l'amélioration du pouvoir d'achat, la révision du statut particulier, la retraite après vingt-cinq ans de service et la décentralisation de la gestion des œuvres sociales. Dans une déclaration, celle-ci a présenté toute une série de mesure aux responsables concernés et les appelle à prendre en charges les préoccupations de leur secteur. Ce mouvement de grève concerne les quatre syndicats autonomes affiliés au secteur de l’éducation et ont décidé le débrayage à partir du 10 octobre. Lundi dernier, le Conseil national autonome des professeurs de l'enseignement secondaire et technique (CNAPEST) et l'Union nationale du personnel de l'éducation et de la formation (UNPEF) ont appelé à une grève illimitée et réclament entre autres la révision du régime indemnitaire, afin de combler les lacunes du statut particulier et des primes de zones et de performances. Le Syndicat national autonome des professeurs de l'enseignement secondaire et technique (SNAPEST) et le Syndicat national des travailleurs de l'éducation (SNTE) ont également décidé d'entamer un mouvement de protestation à la même date.

Toufik
Dimanche 2 Octobre 2011 - 23:00
Lu 312 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+