REFLEXION

De maire à clandestin



De maire à clandestin
Une catégorie de chauffeurs de taxi clandestins vient de s'installer dans le gotha des clandestins « réguliers». En effet, il s'agit de certains ex-maires qui ont terminé leurs mandats, ou suspendus par l'administration suite à des démêlées avec la justice. Ces derniers, et grâce à leurs voitures de luxe acquises durant leur mandat, viennent d'intégrer le milieu des taxis clandestins, on les voit tôt le matin, clefs à la main appelant les passagers " Coursa, Coursa ". Hadj Djillali qui se trouvait à la place Ibn Khaldoun nous dit : " Regardez la malédiction, après tout ce qu'ils ont fait à la mairie, ils sont encore à chercher un moyen pour récolter de l’oseille. Où veulent-ils arriver ces gens là, aujourd'hui ils se lèvent à 5 heures du matin et quand ils étaient aux commandes, ils faisaient la grâce matinée pour n’être au bureau qu’après dix heures". Aujourd’hui, leur train de vie à baissé à un point qu’ils se retrouvent clandestins sans aucune hésitation, ni honte, ni d’ailleurs un respect pour la fonction dont ils étaient investis par le peuple, entrain de crier derrière les clients pour les embarquer.

. .
Lundi 2 Août 2010 - 11:24
Lu 577 fois
NON-DITS
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+