REFLEXION

De l’égoïsme à la générosité



La générosité et l’intervention sociale des personnalités politiques ou culturelles et des couches aisées ne sont pas récentes. L’histoire des sociétés est marquée par les actions caritatives des élites politiques et économiques. Les livres d’histoire ainsi que les romans ou les films racontant les épopées des grands empires sont remplis d’exemples de fêtes où les gouvernants étendent leur générosité aux gouvernés et aux plus pauvres d’entre-eux pour fêter une victoire militaire ou la naissance d’un prince. Par ailleurs, l’histoire culturelle montre le rôle essentiel joué par les mécènes dans les sociétés traditionnelles et dans les grands empires pour encourager les artistes et financer les grands palais et les magnifiques œuvres architecturales héritées des grandes civilisations. La générosité se poursuivra dans les sociétés modernes mais prendra de nouvelles formes par rapport aux sociétés traditionnelles et qui accompagneront les transformations de ses sociétés. L’action culturelle et la solidarité sociale ne se limiteront plus au bon vouloir du prince, des bourgeoisies et des élites politiques et économiques. En effet, l’Etat moderne va prendre en charge à travers ses politiques culturelles une grande partie de l’action culturelle et va favoriser l’éclosion de toutes les expressions culturelles mais aussi l’accès de la culture à tous. Par ailleurs, l’Etat-providence va prendre en charge dans les sociétés modernes l’effort de solidarité sociale et ne le laisse plus au bon vouloir des élites économiques. Mais, l’avènement de l’Etat moderne et son intervention dans les domaines culturels et sociaux ne signifient pas la fin de la générosité dans les sociétés modernes. Au contraire, les élites politiques et économiques ont poursuivi leur intervention économique, sociale et culturelle. Mais, ces interventions ont désormais pour objet de compléter l’intervention de l’Etat et non de s’y substituer. Il faut dire aussi que les besoins dans les domaines culturels et sociaux sont plus importants et dépassent parfois les moyens des Etats modernes ce qui laisse un champ d’intervention et d’action pour les mécènes et les philanthropes pour agir. Il s’agit pour eux d’une responsabilité sociale et leurs interventions expriment un engagement social majeur. Ainsi, toutes les grandes familles ont créé d’importantes fondations dans le monde et particulièrement aux Etats-Unis comme les fondations Ford ou Rockfeller qui financent des activités importantes dans les domaines de la recherche, de l’art ou de l’aide au développement non seulement aux Etats-Unis mais à travers le monde.

Charef Slamani
Lundi 8 Août 2011 - 09:53
Lu 310 fois
CHRONIQUE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+