REFLEXION

De jeunes aviculteurs montent au créneau à Mostaganem

Les jeunes aviculteurs de Mostaganem ayant bénéficié de crédits bancaires pour lancer des activités agricoles, dont l’aviculture nécessitant l’aménagement de poulaillers et l’achat de matériel d’élevage de poulets, viennent de tenir un point de presse sur la dette contractée auprès de la banque agricole de Mostaganem (la banque de l’agriculture et du développement rural) à la salle de l’assemblée populaire de wilaya



Les jeunes aviculteurs de Mostaganem ayant bénéficié  de crédits bancaires pour lancer des activités agricoles, dont l’aviculture nécessitant l’aménagement de poulaillers et l’achat de matériel d’élevage de poulets, viennent de tenir un point de presse sur  la dette contractée auprès de la banque agricole de Mostaganem  (la banque de l’agriculture et du développement rural) à  la salle de l’assemblée populaire de wilaya, en présence du secrétaire général de la section locale de l’union nationale des paysans algériens, M.K.T . Dans  ce contexte, le secrétaire général de la section locale de  l’union, également vice-président de l’A.P.W, déclare que le sujet principal de cette conférence reste le problème des dettes auprès de la banque que les aviculteurs  croyaient effacées comme annoncées par le Président de la République, mais qui n’ont pu l’être, car n’étant pas concernées. Aujourd’hui ,ces derniers réclament ,un  rééchelonnement conforme  au principe d’accord conclu entre les deux partenaires, l’UNPA et la direction centrale de la BADR à l’échelle nationale , mais que la direction de la banque locale tend à ne pas reconnaitre et appliquer à la lettre en exigeant le remboursement  intégral des dettes avec les pénalités et les taux d’intérêts  exigés. Ce semblant de bras de fer engagé entre les aviculteurs et la banque a fini par prendre des proportions inquiétantes et a poussé  les jeunes éleveurs à se mobiliser  pour l’engagement d’autres mesures, dont la rédaction de plusieurs requêtes adressées aux concernés, ainsi que le recours prochain à d’autres formes de protestation. Selon le secrétaire général, M.K.T, cette bataille inutile ne va pas dans le sens du développement agricole prôné  et ne permettra jamais d’atteindre les objectifs attendus par le gouvernement, elle tend plutôt à le retarder et à le saborder  davantage.                      

Mohamed El Amine
Jeudi 26 Janvier 2012 - 12:03
Lu 379 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+