REFLEXION

De gré ou de force



Pourquoi le Quai d’Orsay conseille t-il à ses ressortissants se rendant en Algérie de faire très attention ? Pourquoi notre pays demeure toujours aux yeux de Sarkozy, un pays à haut risque pour ne pas dire infréquentable tout simplement ? Ce qui est absolument aberrant, l’Elysée fait tout pour nous mettre (nous algériens) dans l’embarras. A chaque fois que les choses vont dans le bon sens, il faut s’attendre à des scoops ‘’Sarkoziens’’ qui nous font jaser. Le pays des droits de l’homme qui n’a que le nom aujourd’hui, conseille par le biais de son ministère des affaires étrangères, à ses ressortissants se rendant en Algérie, la plus grande prudence. Le communiqué considère que l’Algérie est un pays où le risque terroriste reste très élevé. Dans ses dernières recommandations le Quai d’Orsay note que « les menaces renouvelées d’Al-Qaïda au Maghreb Islamique contre les intérêts français, la persistance d’attaques menées par les groupes terroristes, principalement dans le sud du pays (…), aboutissent à ce que le risque reste très élevé en Algérie ». Mais la question qui s’impose à nous, pourquoi la situation à dégénéré et qui en est le principal fauteur de troubles dans la région ? Les pays du Sahel et à leur tête l’Algérie, avaient convenu à l’unanimité à Tamanrasset d’unir leurs efforts pour constituer un front commun contre le terrorisme, la grande criminalité et le trafic de drogue, mais la France ne veut pas l’entendre de cette oreille, elle veut être présente à toutes les décisions concernant l’avenir de la région, sinon carrément partie prenante, chose que bon nombre de pays dont l’Algérie refusent catégoriquement. D’autant plus que ces mêmes pays ont refusé aux américains l’implantation d’une base de l’Africom. Les américains ont reçu une fin de non recevoir à cette proposition de la part des autorités algériennes. Mais c’est aux français que revient la mission de semer le désordre dans la région en mettant en avant le fameux slogan ‘’diviser pour régner’’. Après plusieurs tentatives allant dans le sens de faire intégrer les occidentaux dans la lutte contre le terrorisme au Sahel, les français se sont vus contraints de passer à la vitesse supérieure par le truchement d’autres pays comme le Niger et la Mauritanie, où des forces spéciales aéroportées françaises ont participé à des opérations commandos dans ces pays, soldées par un fiasco. Donc, il faut adopter d’autres méthodes, et la cible est toute trouvée. La Libye. Sarkozy ne veut pas d’une région stable en Afrique du Nord comme il le prétend, au contraire, il souhaiterait un embrasement qui mettrait surtout l’Algérie à genou quitte à rendre service aux terroristes de l’Aqmi, ce sont les dommages collatéraux subis et tant pis. Aujourd’hui, l’on assiste à un jeu dangereux en terre de Libye, qui d’un jour à l’autre peut basculer dans d’autres pays de la région, c’est peut-être l’objectif final de Sarkozy.

Amara Mohamed
Mardi 5 Avril 2011 - 10:47
Lu 310 fois
CHRONIQUE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 05-12-2016.pdf
3.51 Mo - 05/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+