REFLEXION

DU POULET CONGELE ET DE QUALITE DOUTEUSE VENDU AU PRIX DU FRAIS AU MARCHE COUVERT : Gare aux intoxications alimentaires



Après une petite accalmie qui a duré quelques jours avant le mois sacré de ramadhan, pendant laquelle le poulet était vendu à 230 Dinard le Kg frais, brusquement une augmentation est survenue des le début du mois de ramadhan, pour le voir céder à plus de 330 Dinars le Kg. Une fois le ramadhan passé, durant ces  jours de L’aïd el fitr le poulet est cédé à 350DA le Kg. Blanc et propre à l’exposition, souvent étiqueté pour prouver son caractère sain et loyal, mais surgelé et décongelé et qui n’est pas frais. Le soin est laissé aux services concernés pour se pencher sur la question en prélevant de chaque poulet un échantillon aux fins d’analyses. Une lutte acharnée des services de contrôle, DCP, police et du bureau communal de l’hygiène peuvent mettre fin à cette exagération dans le prix du poulet d’un côté et de l’autre mettre fin à l’abattage clandestin.             

Tayeb Bey Aek
Samedi 17 Août 2013 - 11:32
Lu 209 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+