REFLEXION

DJAMEL OULD ABBAS, EN VISITE DE TRAVAIL A ANNABA : Des équipements médicaux abandonnés dans des cartons



DJAMEL OULD ABBAS, EN VISITE DE TRAVAIL A ANNABA : Des équipements médicaux abandonnés dans des cartons
Plus de 3.000 unités de matériels et équipements médicaux de hautes technologies acquis depuis des années sont encore sous emballage dans les stocks des différentes structures de santé à travers le pays. L’annonce a été faite aujourd’hui par Djamel Ould Abbas, ministre de la Santé, de la population et de la réforme hospitalière en visite de travail et d’inspection dans la wilaya d’Annaba. Il a par ailleurs indiqué que 10.000 unités de ce type d’équipements sont actuellement en service dans les Centre Hospitaliers Universitaires et autres établissements de santé publics du pays.Estimant que l’Algérie est le seul pays du Maghreb à engager 8% de son PIB pour la santé de sa population, Djamel Ould Abbas a affirmé que les praticiens algériens figurent en tête de liste des meilleurs salaires dans cette même région. « Nous avons ouvert grandes les portes avec les syndicats pour dialoguer et pour mieux nous imprégner de la réalité du terrain », a répété le ministre en réponse à une question sur la suite accordée aux problèmes posés par les représentants des praticiens.Appelant à l’uniformisation de tous les équipements et matériels de santé, il a souligné sa volonté de centraliser les marchés d’importance. « Plus aucun marché ne sera accordé sans que je ne l’ai personnellement vérifié », a-t-il déclaré comme pour dire que les démarches louches qui ont pu prévaloir dans certains marchés ne seront plus de mise.Selon lui, l’Algérie qui compte actuellement 40.000 cancéreux et qui en comptera plus de 43.000 en 2012, disposera dans les prochains mois de 15 centres anti-cancer à l’image de ceux de Tlemcen en voie de finition, de Annaba et Laghouat en cours de réalisation.Signalant que 2 milliards de dollars ont été engagés en 2009 pour l’acquisition de médicaments, le ministre a affirmé qu’il n’y a pas une réelle pénurie au niveau des pharmacies centrales. Il a ajouté : « Il s’agit d’un problème de distribution ni plus ni moins. Nous avons pris nos dispositions pour que tout rentre dans l’ordre dans les prochains jours. Nous avons engagé 10 milliards de DA pour un grand nombre d’autres médicaments dont ceux des maladies chroniques ».

Yacine
Mercredi 8 Septembre 2010 - 17:27
Lu 792 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+