REFLEXION

DIRECTION DU COMMERCE : 160 procès-verbaux à l’encontre des contrevenants



Plus de la moitié des infractions à la réglementation portant protection du consommateur à Oran sont liées au défaut d’hygiène, a indiqué mercredi une responsable à la Direction du commerce de la wilaya. "Le non respect des règles d’hygiène a été mis en cause dans 56% des infractions enregistrées en 2012 à Oran", a précisé Mme Malika Staali, chef de mission de la répression des fraudes, lors d’une rencontre de sensibilisation à la qualité des services, organisée au profit des opérateurs des secteurs de l’hôtellerie, de la restauration et des salles de fêtes."La non observation des prescriptions d’hygiène a causé, durant la même période, une centaine d’intoxications alimentaires", a rappelé Mme Staali dans un exposé sur "Les bonnes pratiques d’hygiène dans la restauration collective".Les infractions relevées au cours de l’exercice précédent ont donné lieu à la formulation de 160 procès-verbaux à l’encontre des contrevenants, dont 20 sanctionnés par une décision judiciaire de fermeture des établissements concernés, a-t-elle fait savoir.Dans sa communication, la responsable de la répression des fraudes a également mis l’accent sur la nécessité, pour les opérateurs, de suivre la ligne de conduite adéquate afin de prévenir tout risque de contamination microbienne.Elle a préconisé, dans ce sens, le principe de bonne pratique d’hygiène dit "la marche en avant", qui consiste en la séparation des zones de préparation des plats chauds, des plats froids et du circuit d’évacuation des déchets.Plusieurs intervenants issus des différents secteurs partenaires de la prévention, tels les Directions de la Santé et de l’Environnement, ont pris part à cette rencontre tenue au siège de la Chambre de commerce et d’industrie de l’Oranie (CCIO) avec la collaboration de l’Association de protection et conseil du consommateur (APCCO).Cette journée de sensibilisation marque la clôture de la caravane de sensibilisation, lancée le 10 juin dernier par la Direction du commerce, pour inciter les consommateurs à davantage de vigilance durant l’été, saison particulièrement propice à la déclaration des intoxications alimentaires.  

Medjadji H
Dimanche 23 Juin 2013 - 13:16
Lu 82 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 05-12-2016.pdf
3.51 Mo - 05/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+