REFLEXION

DIRECTION DES SERVICES AGRICOLES : Seulement 8500 hectares sur 363 mille sont irrigués

Un recensement des services des activités agricoles de Sidi Bel Abbès a fait état d’un manque enregistré dans l’irrigation des terres agricoles, car parmi une superficie globale de 363 mille hectares de terres productives au niveau de la wilaya, seulement 8500 hectares sont irriguées, et ont bénéficié d’investissements propre à assurer l’apport en eau aux diverses cultures, notamment la filière céréalière qui s’étale sur une superficie de 130 mille hectares de terres productives.



Les services compétents par le biais des campagnes de sensibilisation espèrent encourager les fellahs à entreprendre des procédures en ce sens pour la promotion du secteur et l’éradication de ce fléau qui menace d’une baisse considérable dans les quantités récoltées de tout type de végétation, à cause de la sécheresse qui a réduit la production du blé à la moitié durant les deux saisons écoulées. Les études géologiques indiquent  que la région est très limitée en matière de ressources hydriques souterraines, ce qui oblige les concessionnaires du domaine à se fier aux méthodes d’irrigation, à l’exemple de la méthode goutte-à-goutte largement utilisée dans les régions de climat sec, mais la technologie semble affronter des embûches sur le terrain.  En effet,  l’investissement couteux pour la réalisation de  forage de puits et le raccordement des terres demeure parmi les problèmes majeurs face à l’extension de cette technique. Il est à noter que les services des activités agricoles ont procédé à un programme de développement qui permettra d’ajouter 12 mille hectares supplémentaires de terres irriguées, en collaboration avec la direction de l’hydraulique, par le raccordement avec le « Shott Chargui » au profit des localités du sud de la wilaya et par le raccordement avec la station de dessalement, ainsi qu’aux  procédures pour encourager les fellahs à s’engager dans ce genre d’investissements qui permettront, selon les prévisions de la tutelle, d’atteindre une superficie supplémentaire de 6 mille hectares de terres irriguées.

M. Souhil
Vendredi 20 Novembre 2015 - 16:32
Lu 85 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+