REFLEXION

DIRECTION DES SERVICES AGRICOLES : Développement des cultures dominantes et stratégiques

En prévision de la campagne agricole de 2016-2017, les entrepôts de la CCLS ont ouvert un guichet unique tôt, au mois d’Août pour mettre à la disposition des céréaliculteurs de la semence sélectionnée, car la campagne labours et semailles est en cours. Cependant, les agriculteurs ont bénéficié du crédit Rfig avec le concours des intervenants, la chambre de l’agriculture, la CCLS, la BADR et la CRMA.



La direction de la DSA a affiché un objectif de 50000 ha, face à 45000 ha emblavés et le reste sera dans quelques jours pour l’achèvement de la campagne. En effet, la wilaya est classée en deuxième position sur le territoire national en culture agrumicole avec une superficie totale de 10000ha, laquelle est concentrée dans la région Ouest, Bouguirat, Hassi Mameche, Mesra, Kheir Eddine. Cette filière connait un rajeunissement des agrumes d’une superficie de 200ha au niveau de l’exploitation Boustene.  Le rendement des agrumes est estimé à 300qx/ha puisque la récolte allant jusqu’au mois de mars. Cependant, un taux de 30% est enregistré actuellement de la récolte suivant les variétés.   Selon  le  bilan,  sur les cultures dominantes et stratégiques qui a été livré par le directeur des services agricoles de  la wilaya, M. Mouissi Abdelkader suite auquel, il  a donné un aperçu sur la situation de ce secteur et les perspectives de cette année en cours, car durant l’année agricole 2015 – 2016, les objectifs tracés au départ n’ont pas été atteints, car la céréaliculture avait un stress hydrique en raison de l’insuffisance de volume pluviométrique pendant la campagne précédente, le même interlocuteur a  envisagé  un million de quintaux, alors que la production n’a pas dépassé les 600 qx. La faiblesse du rendement est due au stress hydrique et à l’insuffisance pluviométrique qu’a connue la région l’année passée. Cependant, il y avait au départ une réticence de la part des agriculteurs par le fait que la pluviométrie est venue presque tardive a-t-il indiqué. Les intrants étaient disponibles, en semences et en engrais. Maintenant, les céréales sont en stade de levée au niveau du plateau Mostaganémois. La pomme de terre est un produit stratégique qui se cultive en trois saisons, la primeur, la saison et l’arrière-saison. Au demeurant, la wilaya pratique la patate durant toute l’année, laquelle constitue un rôle de soudure laquelle garantie l’approvisionnement en pomme de terre pour les autres wilayas. L’année écoulée, 13000 ha ont été réalisés, toutes saisons confondues avec un rendement moyen en tubercules de 300 qx/ha avec des pic allant jusqu’à 600 qx/ha. Cette année 2016 – 2017, l’objectif tracé est de 9000ha pour la pomme de terre de saison. La plantation a débuté fin novembre, début décembre. La semence importée a été réceptionnée le 6 décembre d’un tonnage de 35000t. Au départ, certains producteurs ont opté pour une plantation avec de la semence locale, c’est une bonne chose dira-t-il.  D’habitude, on importe de la semence de la variété « A » laquelle assure une seule campagne. Maintenant, on importe la semence « E » la super élite. Celle-ci garantie un ensemencement de 2 à 3 saisons et ce pour réduire l’importation, par le fait d’inverser la tendance de « A » à la « E » a-t-il expliqué. Actuellement, une superficie de 4500 ha a été plantée et l’opération se poursuit en profitant du bon temps.           

 

G.Yacine
Dimanche 29 Janvier 2017 - 18:16
Lu 231 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 21-09-2017.pdf
3.59 Mo - 20/09/2017





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+