REFLEXION

DIRECTION DE LA SANTE D’ORAN : Vaste campagne de sensibilisation contre la prolifération des chiens errants

Les services de la direction de la santé et de la Population d’Oran, organise une vaste campagne de sensibilisation sur la lutte contre la prolifération des chiens errants suite à la propagation d’incidents liés à des cas de morsures par des animaux sauvages, principalement les chiens qui menacent les élèves à travers les établissements d'enseignement et ce, par la distribution de dépliants et de brochures de sensibilisation à travers quelque 500 écoles primaires, en premier lieu, les écoles primaires existantes dans les régions éloignées et isolées.



Cela,  afin d’expliquer à l'enfant scolarisé la  gravité des chiens errants et la façon de traiter avec ces animaux en cas de leur présence sur le chemin emprunté, d'autant plus que la majorité des chiens errants trouvent leur salut dans les décharges publiques et les lieux où abondent et s’entassent les ordures à travers les  poubelles et bacs remplis adjacents aux portes des écoles, ce qui attire en force les chiens et chats errants, et même des rats qui attaquent les immondices et assiègent les portes des écoles, tout en menaçant la vie des passants, en particulier les jeunes enfants qui pourraient être victimes des morsures de chiens prédateurs, qui les poursuivent quotidiennement, surtout dans le cas de tentative par certains élèves rétifs à jouer avec des chiens, en jetant sur eux des cailloux ou des pierres, ce qui les rend encore plus dangereux, du fait qu’ils les poursuivent  et les exposent à des morsures malignes au niveau du genou, de la jambe ou de la cuisse, ce qui peut devenir une menace éminemment dangereuse  pour la santé des enfants, et nécessitera en conséquence  et de leur fournir immédiatement un traitement médical approprié. À cet égard, des sources concordantes ont confirmé que les vaccins sont disponibles et les services concernés sont mobilisés au quotidien pour prendre en charge toutes les personnes victimes de cas de morsures. Il convient de noter qu'il a été enregistré plus de 1000 cas de morsures de chiens errants depuis le début de l'année en cours, comparativement à 700 cas de morsures de chiens enregistrés l’année dernière au milieu des élèves scolarisés à travers des établissements d'enseignement, en particulier le cycle primaire. Dans le même cadre, et selon les mêmes sources, il a été enregistré un taux de 27 % des cas de morsures de chien chez les enfants de plus de 5 ans, ce qui nécessite de frapper avec une main de fer afin d'éliminer ces animaux et les chasser loin  des quartiers et des rues, notamment la nuit où ils affluent vers les différents lieux publics,  en particulier les écoles primaires ce qui constitue une menace permanente pour les jeunes enfants et même les adultes qui circulent sur les routes au milieu de terreur et de panique dues aux aboiements de chiens, qui guettent les passants afin de les attaquer, en particulier les enfants scolarisés qui sont obligés de se rendre chaque jour vers leurs établissements scolaires, ce qui exige d’accentuer des  campagnes d’anéantissement, qui sont très limitées par rapport à la prolifération des animaux errants qui menacent la sécurité des passants.

Touffik
Vendredi 9 Octobre 2015 - 16:55
Lu 186 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 11-12-2016.pdf
3.63 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+