REFLEXION

DIRECTION DE LA PECHE ET DES RESSOURCES HALIEUTIQUES : Les armateurs de pêche observent un sit-in



Ce  Dimanche 7 avril, une dizaine d’armateurs de pêche se sont regroupés à la Salamandre au niveau de la direction de la pêche et des ressources halieutiques de la wilaya de Mostaganem pour attirer encore une fois l’attention des autorités sur la situation catastrophique que vit leur activité. En effet, sur les lieux une vive tension a été ressentie lors de notre discussion avec ces armateurs de pêche dits très inquiets de la situation actuelle de la pêche au niveau des côtes de Mostaganem. Ces derniers à cause de la pêche illicite « avec des filets pélagique double poche » risquent à tout moment, si aucune mesure n’a été entretenue, de perdre définitivement leurs métiers. Les armateurs de pêche de la wilaya de Mostaganem dénoncent, selon leurs dires, le laxisme des autorités et le laisser faire des services d’inspection censés sanctionner ces moyens illicites de pêche avec des filets pélagiques dit « double poche ». L’utilisation de plus en plus à Mostaganem de ces filets à pêche qui détruisent tout sur leur passage par des pêcheurs sans aucun scrupule se répercute sur l’activité halieutique ainsi que sur le côté financier des armateurs qui se trouvent en chômage technique.  A noter que ces filets sont interdits, et ce selon l’article 07 du texte réglementaire de la pêche et de l’aquaculture qui stipule que : « L’utilisation de double poche est strictement interdite pour les chaluts crevettiers, pélagique, semi-pélagique et de fond.» Les armateurs sardiniers et les trois milles marins de Mostaganem veulent en finir avec l’utilisation de ces filets et ils attirent l'attention des autorités locales sur ce qu'ils qualifient de massacre de la ressource halieutique mostaganémoise. Par ailleurs, ce n'est pas la première fois qu’ils dénoncent cet état de fait.  En effet, nos interlocuteurs nous ont montrés des coupures de journaux comme une preuve que leurs luttes acharnées contre ces méthodes de bandes ne date pas d’hier, car ils font seuls avec le simple citoyen les frais de ce laisser faire avec des charges de plus en plus élevées, des impôts impayés, la CNAS …etc. Par ailleurs, une réunion en présence du commandant de la marine, le chef de station du port de Mostaganem, le président de la chambre de Mostaganem et le directeur de la pêche ainsi que les représentants des armateurs de pêche a été organisée la même journée au niveau de la direction de la pêche pour débattre sur ce sujet avec des recommandations qui seront envoyées au ministère de la Pêche. Les contestataires sardiniers nous ont annoncés leur volonté de déposer leurs autorisations de pêche et d’entamer un arrêt de travail pour protester si aucun changement n’est ressenti.              

Bouziane Kamel
Lundi 8 Avril 2013 - 09:33
Lu 220 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 05-12-2016.pdf
3.51 Mo - 05/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+