REFLEXION

DIRECTION DE L’EMPLOI DE LA WILAYA : Une administration au service des jeunes

Placée sous la tutelle du ministère du travail, de l'emploi et de la sécurité sociale, la direction de l’emploi de la wilaya reste la principale cheville ouvrière pour la mise en œuvre de la politique nationale de l’emploi initiée par les pouvoirs publics.



DIRECTION DE L’EMPLOI DE LA WILAYA : Une administration au service des jeunes
Parallèlement à la mission de soutien à l’emploi des jeunes par la création des entreprises et micro-entreprises, dévolue à l’ANSEJ (agence nationale de soutien à l’emploi des jeunes), ANGEM (agence nationale de gestion du microcrédit), et autres CNAC (caisse nationale de l’allocation chômage), elle contribue à la prise en charge des jeunes en quête d’emploi, en attendant leur recrutement définitif. Ainsi, offre-t-elle une panoplie de dispositifs adaptés au niveau de qualification du demandeur d’emploi. Tout d’abord, il y a l’offre du CID (contrat d’insertion des diplômés) qui concerne les diplômés universitaires, à l’instar des titulaires de licences, master, ou DEUA (diplôme d’études universitaires approfondies), et les techniciens supérieurs diplômés des instituts spécialisés de l’enseignement professionnel. La deuxième catégorie, en l’occurrence le CIP cible les jeunes sortants de l’enseignement secondaire de l’éducation nationale, les diplômés des centres de formation professionnelle, après formation résidentielle ou en ayant suivi un stage d’apprentissage. Le CFI (contrat formation insertion) est réservé aux jeunes n’ayant pas suivis de formation et qui n’ont aucune qualification. Travaux publics, hydraulique, habitat, santé, agriculture, environnement, tourisme, culture, jeunesse et sports, pratiquement toutes les directions de la wilaya contribuent à hauteur de saturation des postes à pourvoir, au placement des jeunes. Dans tous les cas, le dispositif vise les primo-demandeurs d'emploi, dont l'âge varie de 18 à 35 ans, avec une couverture sociale contractée auprès de la CNAS. Le placement des jeunes se fait selon les réels besoins de chaque organisme, entreprise économique ou administration. Selon le directeur de l’emploi de la wilaya, au bas mot, ce sont entre 16 et 18 milliards de centimes qui sont mis chaque mois sur le tapis, dans le cadre de cette prise en charge de l’accompagnement des jeunes dans l’attente d’un premier poste d’emploi. Récemment, une grande opération d’assainissement a été menée par les services de la direction de l’emploi afin de débusquer  les employés et les employeurs fraudeurs. Il s’agissait de mettre fin aux agissements des profiteurs des fonds de l’Etat.  

Faiza.S
Mardi 25 Décembre 2012 - 00:00
Lu 558 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+