REFLEXION

DIRECTION DE L’EDUCATION : La tutelle met fin aux fonctions du directeur



Les rumeurs et les chuchotements autour de la mise de fin aux fonctions du directeur de l’éducation, Mr Lamouri Abdelhafidh, ont pris le dessus et ont eu gain de cause et même Mr Bentouati Abdessalem, wali de Tiaret, et lors d’une session de l’A.P.W tenue jeudi dernier, aurait émis un signal sur le départ de ce directeur en déclarant officiellement ces propos : « En cas de mouvement ou  maintien, je ne serai pas responsable ». Cela a été vite interprété par des analystes comme entière responsabilité du pourrissement qui a pris adresse depuis longtemps dans le secteur de l’éducation qui a fait l’objet d’une visite inopinée du wali, le mois dernier et n’a pas caché son mécontentement à l’égard de la débandade constatée sur les lieux ainsi que les résultats obtenus lors de la rentrée scolaire écoulée, et en somme, ce secteur a été secoué par plusieurs scandales qui ont été relatés par la presse, et la gestion du secteur de l’éducation de Tiaret a été toujours qualifiée de catastrophique, où le passe-droit, la corruption, le favoritisme, et tant d’autres fléaux ont noirci le fronton de ce siège très mal vu par l’opinion publique et qui s’est toujours réveillé aux bruits des sit-in, des grèves et des contestations, et ce jeudi 19 novembre 2015 c’est le reflet d’un changement qui a pris le dessus et officiellement, Mme la ministre de l’éducation vient de mettre fin aux fonctions de Mr Lamouri Abdelhafidh lequel a procédé aux passations de consigne, à Mme Boukabous Hadouda, désignée fraîchement à son premier poste de directrice de l’éducation après avoir occupé le poste de proviseur au lycée « les oliviers » de la wilaya de Bejaïa. Cette directrice de l’éducation a été officiellement installée dans ses fonctions, ce jeudi 19 novembre 2015, en présence de Mr Bechlaghmi Yahia, Directeur de l’Education de Mascara, et Mr Fadhel Fayçal, Directeur des ressources humaines au niveau du ministère de l’Education, et l’officiel dans tout cela, c’est que les dossiers déposés sur la table de cette directrice dépassent l’imaginaire et le pourrissement a atteint le summum, le défi sera-t-il relevé ?! Espérons, puisqu’une brèche de bonne volonté a été constatée par « Réflexion » chez des responsables qui portent l’Algérie en cœur, et l’éducation dans les entrailles de l’âme…Nous y reviendrons très vite.

Abdelkader Berrebiha
Samedi 21 Novembre 2015 - 16:41
Lu 299 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 07-12-2016.pdf
3.31 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+